Au lendemain de l’annonce du président Patrice Talon relative à une invitation prochaine de la classe politique au dialogue, l’opposition réagit. Dans une déclaration lue par l’ancien député Eric Houndété cet après-midi au siège de la résistance nationale pour la démocratie à Cotonou, elle évoque un préalable.

Loading...
«Il n’y a pas de dialogue et de paix sans vérité et justice» affirme l’opposition en réaction à une éventuelle invitation du chef de l’Etat au dialogue. Le président de la République, dans son message à la nation dans la soirée du lundi 20 mai 2019, annonçait: «J’inviterai très prochainement toute la classe politique pour des échanges directs, francs et constructifs au profit de notre bien commun, le Bénin.»

Dans cette adresse à la nation, l’opposition voit l’expression d’un président qui «continue à jouer de la ruse». Elle parle d’«un président sans parole» et se demande «comment discuter avec un homme qui n’écoute personne d’autre que lui-même, en se jouant de l’institution qu’il incarne, la classe politique, les leaders religieux, la société civile, la Cedeao, l’Union africaine, l’Oif, la communauté internationale en générale».

Se conformer à la décision du peuple

Pour les forces politiques de l’opposition, «le préalable au dialogue et pour la restauration de la démocratie béninoise est la liberté sans condition du parlement». «Cela est non négociable» déclarent-t-elles. A les en croire, c’est en respect du message exprimé par le peuple le 28 avril 2019. «Le message du peuple souverain est suffisamment clair pour que l’on continue de s’y tromper» estime l’opposition.

Il s’agit du refus de ce qu’elle appelle «confiscation du pouvoir législatif et la nomination des 83 députés de l’Assemblée nationale par le président Talon». Pour l’opposition, le peuple a opposé un refus total au président Talon qui devrait en tirer les conséquences et prendre les décisions idoines, mais «c’est le déni de réalité qui l’empêche de décrypter ce message de la majorité».

La résistance se poursuit

Pour sa part, l’opposition entend jouer sa part pour faire respecter ce message. «Aucune opposition responsable ne peut concéder ce que le peuple souverain a si  énergiquement rejeté et pour lequel il a déjà consenti de lourds sacrifices» martèle-t-elle. Elle se réserve le droit et l’obligation de réfléchir à une stratégie de lutte conséquente et bien adaptée pour y arriver. «La résistance se poursuit et bientôt un nouveau jour se lèvera sur le Bénin» déclare l’opposition.

Voir les commentaires

23 Commentaires

  1. Je me demande si ce Mr ancien deputé connait le bien fondé du rôle que lui ont laissé ou permis de jouer, ces espèces en voie de disparition.Ce Eric HOUNDETE est en perte de vitesse.Il sera trahi par AZANNAI et Soglo toute suite car il oublie qu’ils sont d’Abomey et TALON va les appeler Oncle maternel!!!

  2. la seule alternative…qui s’offre aux beninois…c’est d’accepter…payer…le prix…une fois pour toute

    et récupérer…leur pays..

    Mais cette fois.ci..ne faites plus l’erreur…de février..1990…car en effet..toute amnistie…est une faute…une injustice..

    Voyez vous…les arrestations..les abus….c’est excatement ce qui se passait sous kérékou…mais aucun barbouzes..n’a jamais rendu compte….au contraire..promu

    Alors si des gens..se le permettent…c’est qu’ils espèrent..une amnistie…

  3. Le biberon des millions gbamdjo est tari M. Houndété.. Les passe droits et les 2 500 000 /mois en tant que vice président de l’Assemblée Nationale, c’est termiminé…
    M. Houndété , allez chercher du travail !!!!!!

  4. oui…gombo….!!!! tu l’as si bien dit….mais tu ignore…quelque chose…que moi je sais…!!!

    Rappelles toi…le titre de docteur…qui était devenu viral..à tel point tout le monde voulait s’appeller…sans savoir…docteur en quoi..

    Apres…docteur…le fameux inventeur…s’est taper…le titre de professeur..sans avoir..fairt des publications validées par le cames..

    Docteur professeur..en faltterie..pour cacher une misère intellectuelle….(4 fois le bac avant de l’avoir..plus un diplome soviétique)

    Enfin…bientot…talon..va etre gratifier..d’un titre ronflant par le meme type…le griot alimentaire de son état

  5. J’ai appris que Orden Alladatin et Gbadamassi ont été élus président de différentes commissions parlementaires. Pour ceux qui en doutaient encore, le Bénin révélé commence à prendre corps…

  6. Main tendue ou poing ferme ?
    Le revime essaie de mettre en oeuvre des tactiques eculees des negociateurs de mauvaise foi: creer des situations de fait qu’on croit irréversibles ( installation d’une assemblée illégitime) et ensuite faire avaliser cet objectif en faisant des offres mineures ( quelques millions distribues a une soit disant opposition edentee et emasculee).
    Le plan de ____ est clair, creer une pseudo opposition extra parlementaire avec les micro clubs d’Ayadji ou de Toleba, leur distribuer des millions au titre de soit disant statut de l’opposition.
    Reediter au Benin ce que Eyadema pere et Mobutu ont fait chez avec des oppositions maison pour se donner une virginite exterieure ( car personne ne sera dupe au Benin).
    La resistance est le seul moyen de restaurer la democratie…
    Dans les conditions actuelles tout dialogue avec les ____ de la democratie serait une insulte aux mort des 1 et 2 Mai et aux dizaines de jeunes arretes par la police politique du regime .

  7. Je serai à la place des opposants que j’adopterais carrément une autre attitude que celle de la chaise vide. C’est mal connaître celui qui est en face et jusqu’où il est capable d’aller. Force doit rester à la loi.

  8. Patrice Talon c est la carotte tendue et le bâton caché
    Patrice Talon c est la ruse et la rage
    Patrice Talon c est le pompier pyromane
    Patrice Talon est un personnage qui n’a cessé de montré son manque de loyauté, de fiabilité et sa propension à un autisme et une brutalité jusqu’au boutiste et meurtrière.
    Patrice Talon n est un homme de dialogue mais un adepte du monologue.
    Il est temps que le géniteur de Bénin Control revienne à la raison, reconnaisse ses erreurs qui ont écorché l’inage du Bénin.
    Cela doit aboutir à l’honnêteté de reconnaître que le capitaine Trekpo l’avait averti
    Reconnaître que le Bénin ne peut se développer sans un minimum de dialogue empreint de franchise et de sincérité.
    Nous béninois, y compris les Klébé de la mouvance , animons nous de patriotisme et de franchise pour dire au président de Bénin Control que le parlement n est pas sa propriété
    Ce parlement a la limite légale est totalement illégitime. Il ne pourra pas voter des lois qui s’imposent à 100% des béninois. Ce parlement est dangereux pour le développement durable . Ce parlement militarisé est clandestin.
    Le dialogue auquel le peuple invite le gouverneur Talon doit aboutir à la dissolution pure et simple de l’Assemblée nationale. Si Talon est encore un peu démocrate, il n a qu à soumettre la question de la dissolution à un référendum.

  9. C’est triste que mon pays se retrouve dans ce pétrin après des années de pratique démocratique. Il va falloir que des concessions se fassent de part et d’autre. nous devons préserver la paix à tout prix.

  10. lui n’a pas honte quelle leçon lui a a donner a la jeunesse, a cause de la jalousie de l’envi de la haine il passe de chapelle politique en chapelle politique. aujourd’hui il coure dans tous les sens a la quête de parti politique. tout le monde croyait en lui mais il a personnellement déçu . il était un exemple pour cette jeunesse mais bon..

  11. C’est pour nous dire dans deux ans “Pas d’elections sans l’opposition”. Après, ils iront lancer des ultimatums à Dantokpa. Puis après allez pleurer sur BBC, France 24, RFI et toute la cliquaille traditionnelle, satellite de la soit disante communaute internationale. Et puis après plus rien……

  12. Le système de 666 et ses tentacules….de pieuvre….ont échoué…!!!!…comme le systeme..boutéflika..en algérie…ou une momie..peut se présenter..à des élections…et la gagner

    oui..la momie était un paravent..alors…que les olligarches..manouevraient…depuis toujours

    Au soudan..c’est pareil…

    Au burkina..compaoré…qui voulait…”quenelliser”..les hommes intègres…a du fuir..en plein jour..

    Le nigeria de bouhari….le togo…de faure..le niger…et les burkinabé…ne permettront pas…une fuite

    La seule..possibilité…la mer…!!!….et certainement..direction l’antartique…

  13. les opposants…ont bien résumé…le “bébé show”..de ..666…!!!

    Mais moi je continue..à dire…que cette opposition…ne sait pas voir,ni observer..et analyser….les forces et faiblesse…de 666..

    Sa faiblesse…est son impopularité…tant dis que..sa force…son pillier..reste et demeure…les bidasses

    Or donc…un message clair..de soglo et de yayi….en direction..des bidasses…qui sont nos parents..et non des rwandais…allait les dissuader….d’apporter..leur caution..à l’imposture..

  14. Cette opposition n’as pas d’arguments. Vous pensez que tout le monde est capable de s’asseoir et de parler comme des personnes responsables..? Et notre opposition nous a déjà montré cette incapacité. Ceux qui s’attendent à ce que le président dissoude se parlement dorment debout…! C’est un parlement peut-être impopulaire mais légal. Et je sais que ce nouveau parlement le sait et ces députés accompliront de grandes choses pour le peuple. TALON invitera toute la classe politique à une assise, et on verra si cette opposition fera encore preuve d’irresponsabilité..!
    Vive TALON
    Vive la Rupture
    Vive le Bénin.

  15. Il n’est pas question d’aller à une quelconque dialogue politique tant que ce parlement fabriqué dans l’illégalité confisque la souveraineté populaire.

    Le peuple béninois n’a pas donné à ces fonctionnaires nommés par Patrice TALON le droit de légiférer à la place des représentants légitimes du peuple souverain.

    Il n’y a pas eu élection législative au Bénin, par conséquent, si dialogue il y aura, ce serait nécessairement comment faire une élection, libre démocratique et transparente.

    Faute de quoi, que Patrice TALON continue à abuser du pouvoir que le peuple lui a confié, et on verra jusqu’où il ira.

  16. Effectivement, il est inutile de discuter avec ce pouvoir tant que ce parlement est en place et tant que les responsables de la tuerie de Cadjehoun ne soient pas identifiés et punis.

    • les responsables de cette tuerie dont tu parles sont bien de l’opposition que de la mouvance. lorsque vous payer les gens pour brûler l’entreprise privée des gens pour saccager tout sur votre passage.
      a mon humble avis je penses qu’aucun de ses politiciens ne méritent pas de diriger ce pays. des employés sont a la maison a cause de la haine de yayi et de soglo. beaucoup de gens ont perdu leur emploi est ce que yayi houndete soglo azanai va leur redonner leur emploi.
      n’importe quoi. ils ne sont pas beninois que personne nous sommes tous des beninois a part entiere

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom