Voilà quelques mois maintenant que Muhammudu Buhari a été réélu pour un second mandat à la tête du Nigeria. Il faut dire que le scrutin présidentiel nigérian a connu de nombreuses turpitudes qui ont débouché sur une escalade de tension. L’opposition amenée par Atiku Abubakar a vivement contester le résultat final des votes. L’ancien vice-président avait alors mis en avant les nombreuses irrégularités qui avaient émaillé le processus électoral.

Déclaré vainqueur de la présidentielle, Muhammudu Buhari avait alors appelé à l’unité afin de permettre au Nigeria d’amorcer une nouvelle phase de son développement. L’ex général de l’armée s’était dit prêt à travailler avec l’opposition. Durant tout le long du processus électoral, une figure très importante de la scène politique nigériane était au premier plan avec ses analyses pointues sur les chances de victoire de chacun des deux candidats en lice pour la présidentielle. Il s’agit de l’ancien président, Olesegun Obasanjo. Ce dernier était particulièrement très critique à l’égard de Muhammudu Buhari.

L’Oba de Lagos passe à l’offensive

Ce mercredi, Rilwan Akiolu, l’Oba (roi) de Lagos, au cours d’une rencontre avec un panel de haut niveau dans son palais royal, a été très virulent envers l’ancien président Obasanjo. Le roi a notamment déclaré qu’Olesegun Obasanjo s’est affaibli en affirmant que Muhammudu Buhari n’allait pas remporter la présidentielle. Il a aussi pointé du doigt le fait que l’ancien président a notifié que c’était grâce à son soutien que Buhari avait obtenu son premier mandat à la tête du pays. ” La victoire du président montre clairement que le pouvoir appartient à Dieu seul et qu’aucun homme ne peut décider qui dirige le pays.” Dira sa majesté Rilwan Akiolu avant d’ajouter: “Obasanjo a dit que Buhari ne remporterait pas le deuxième mandat, mais Buhari n’a-t-il pas gagné ? N’ai-je pas dit qu’Obasanjo sera déçu lorsque les résultats seront annoncés.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom