Photo d'illustration

Le fait est suffisamment rare à Singapour pour qu’on en parle. Un nigérian condamné à mort pour trafic de drogue est relaxé. Adili Ejike avait été arrêté en 2011 en possession de près de deux kilogrammes de méthamphétamine, une drogue puissante extrêmement addictive. Condamné à mort par pendaison, le jeune homme échappe à la mort sur un jugement de la Cour suprême après avoir été condamné par deux juridictions inférieures.

La Cour a estimé que la preuve n’a pas pu être établie que le jeune homme transportait sciemment la drogue retrouvée en sa possession. Ejike a en effet déclaré que le paquet incriminé lui avait été confié par un ami d’enfance qui lui a laissé entendre qu’il s’agissait de médicaments à remettre à quelqu’un à Singapour. La Cour suprême a donc décidé de la relaxe du jeune homme qui aurait été trompé de bonne foi.

Une Première à Singapour

Cet acquittement est une Première concernant un ressortissant du Nigeria convaincu de trafic de drogue à Singapour. La diaspora nigériane à Singapour n’en croit pas ses oreilles. Le Haut-Commissariat du Nigéria à Singapour a envoyé une lettre au ministère des affaires étrangères de son pays pour l’informer des faits. Pour lui, « L’acquittement d’Ejike est un miracle de Dieu » et il est heureux que cela se soit produit au moment où il est le chef de la mission du Nigeria à Singapour. Il attire en outre l’attention de son pays sur la nécessité de mettre en place un cadre pour la réintégration des Nigérians de l’extérieur qui reviennent au pays s’installer.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom