Au lendemain des événements de Cotonou hier, le ministre des affaires étrangères Aurelien Agbénonci, a rencontré très tôt ce matin du jeudi 2 mai 2019, l’ensemble du corps diplomatique accrédité au Bénin pour les mettre au même niveau d’information de la situation post-électorale.

Loading...

Dans sa déclaration, le ministre affirme que le « pays n’est pas en crise ; il n’y a pas de situation insurrectionnelle ». Il a toutefois informé le corps diplomatique de ce qu’il y a des problèmes liés à l’élection mais qu’ils essayent de régler.

Respect, amitié et non ingérence

A propos de la tension qu’il y a eu dans le pays, ce 1er mai 2019 à Cotonou et dans d’autres villes, suite à la militarisation du domicile de l’ancien chef d’Etat Boni Yayi, l’autorité ministérielle rapporte aux diplomates accrédités au Bénin qu’il ne s’est pas agi d’une arrestation de l’ancien président. A l’instar de son collègue de l’intérieur et de la sécurité publique Sacca Lafia, elle a aussi défendu qu’aucun projet d’arrestation de l’intéressé n’a existé.

Pour Aurelien Agbénonci, les forces de l’ordre se sont positionnées dans une rue perpendiculaire au domicile de Boni Yayi pour surveiller et pouvoir contenir un groupe de jeunes instrumentalisés selon lui et qui venaient à Cotonou pour un mouvement de rue. Après toutes ces explications, le ministre des affaires étrangères a rappelé et insisté en face du corps diplomatique, les principes de respect, d’amitié et de non ingérence.

Voir les commentaires

4 Commentaires

  1. Totalement ridicule!!!
    Pourquoi ne pas intercepter le groupe de jeunes en chemin et investir le domicile du Président YAYI BONI????

    Le plan d’arrestation d’arrestation a connu un échec. C’était une volonté de neutraliser le Président YAYI BONI.
    Le souverain peuple béninois a pris ses responsabilités, et on verra jusqu’où TALON va tenir, et lequel peuple lui accordera un autre mandat.

    Si c’est celui sur qui il ordonne de tirer, nous allons voir.

  2. C’est pathétique ce qui se joue au Bénin. Agbenonci est le parfait exemple de ces intellectuels qui une fois au pouvoir se *****. Je l’ai connu à Bangui du temps où il était Coordonnateur humanitaire pour le Système des Nations Unies en RCA. Il a passé son temps en RCA à faire du plaidoyer pour l’inclusion, dans un pays où une frange de la population notamment musulmane était à tord ou à raison exclue et blacklistée par l’appareil d’Etat. Alors comment lui qui a expérimenté les pays en conflit comme la RCA, lui qui a fait le plaidoyer pour l’inclusion sous d’autres cieux, lui qui sait comment les politiques d’exclusion sont conflictogènes, alors comment lui Agbenonci peut-il corroborer cette forfaiture de Talon? C’est pitoyable…

  3. C’est trop ridicule. Un groupe de jeunes qui vient à cotonou! Et il faut se positionner à Cadjèhoun pour arrêter ce groupe qui vient à cotonou! Ils viennent peut-être de l’aéroport. Et même là encore!

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom