Les avocats de Laurent Mètongnon n’entendent pas baisser les bras après la condamnation de leur client à cinq ans de prison ferme. Ils entendent saisir la Cour suprême pour qu’elle examine cette décision de la Criet. C’est Me Aboubakar Baparapé qui a récemment fait cette annonce sur l’émission 100% Bénin de Sikka TV.

Il précise que ce pourvoi en cassation ne permettra pas de diminuer la peine de son client puisque la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) condamne en premier et en dernier ressort.L’objectif de cette saisine est d’amener la haute juridiction à examiner la conformité du jugement de la Criet « par rapport à la loi ». « On a soulevé des nullités, des exceptions mais on est passé outre pour condamner » déplore Me Baparapé qui espère que la Cour suprême se prononcera sur ces anomalies.

Un « machin (…) en mission »

Me Baparapé a par ailleurs dénoncé  le procès. Pour lui, il s’agit d’un «d’une parodie de procès » organisée par un « machin », « une session spéciale qui s’est inspirée de la décision du juge de première instance ».« Nous croyons que cette Cour est en mission et elle a accompli sa mission en reprenant in extenso la décision du premier juge » assène t-il encore .

Pour justifier ces propos il a fait cas d’une déposition du principal accusateur Romain Boco à la Criet. Celui-ci aurait dit que c’est à la « Bef qu’on lui a remis le papier sur lequel se trouvait des noms à citer ».

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom