Le gouvernement a dépêché dans la soirée du vendredi 14 juin 2019, une équipe composée entre autres, de sapeurs pompiers pour ramener par voie aérienne à Cotonou, la trentaine de militaires et de policiers blessés lors des affrontements entre eux la population à Tchaourou et Savè. Alors qu’ils partaient hier, en renfort à leurs collègues à Tchaourou suite aux violences dans cette ville du Nord-Bénin, des agents des forces de sécurité et de défense ont fait face à d’autres soulèvements populaires à la hauteur de la commune de Savè. 

La population aurait cru qu’ils sont venus pour procéder à des arrestations comme ce fut le cas à Tchaourou. Dans les affrontements qui s’en ont suivi après le blocage de la voie, il y a eu des blessés aussi bien dans le rang des forces de l’ordre que de la population.

Ajouté aux cas de Tchaourou, le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique Sacca Lafia fait état d’une trentaine d’agents grièvement blessés. Ils sont ramenés à Cotonou par avion pour subir les soins. Aussi, un autre personnel de soutien a-t-il été dépêché sur le terrain.

Voir les commentaires
Loading...

4 Commentaires

  1. Bravo, les chasseurs ont vaincu l’armée béninoise. Chasseurs oye. Vous êtes contents ? Vous vous amusez avec le feu. Infiniment merci à nos militaires qui ont su ne pas s’abaisser si tant. Ce qui est sûr et certain, les instigateurs seront démasqués et punis. Force doit rester au droit. Des abrutis et drogués qui osent porter la main sur un militaire et policier. Vous serez punis avec la dernière rigueur.

  2. Moi je dis qu’ils ont massacrer des rebelles et non la population. C’est des rebellions qui sont formé à Tchaourou et Savè. Et je chef rebelle est Yayi Boni. Il faut le foutre dans une prison ce type là.

    • merci Fido, puisque tu seras avec lui comme son serviteur et de temps en temps tu réchaufferas son lit, avec Sultan Aziz, Madampol, Sonagnon son ami éternel

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom