Les routes du KwaZulu-Natal, seraient parmi les routes les plus dangereuses de L’Afrique du sud. Les camions de transport de marchandises ou de fret étant régulièrement attaqués dans cette partie du pays. Ce dimanche encore, aux premières heures du matin, deux  camions auraient été incendiés sur des bretelles parallèles à quelques kilomètres de distance.

Des attaques ciblées…

Selon la base de données de l’Association du fret routier (RFA), 320 personnes, soit près d’une personne par jour en moyenne, seraient décédées dans le secteur du fret routier au cours de la dernière année en raison d’un crime ou de manifestations violentes dans la fourniture des services. Les incidents signalés à l’association indiquaient que 1 300 camions avaient été endommagés ou détruits au cours de l’année écoulée.

En rassemblant les informations, l’association, rapporte la presse sud-africaine,  aurait estimé que les dommages matériels causés par les attaques en camions et remorques détruits, en perte de main-d’œuvre, en frais médicaux et en coûts associés se situeraient dans l’ordre de 1 milliard de rands soit près de 68 millions de USD.

Selon la presse locale, ces attaques seraient ciblées et liées au nombre élevé d’étrangers employés par rapport aux chauffeurs locaux, dont un bon nombre serait encore sans emploi.

Le ministre de la police Cele Bheki, aurait déclaré à la presse locale qu’« il ne s’agissait que d’un sabotage économique ». Et pour Le porte-parole de la police nationale, Vishnu Naidoo, les enquêtes en relation avec ces incidents seraient traités «  avec beaucoup de sérieux, car ce type d’incident affecte le bon fonctionnement de la grande stratégie économique du pays » même s’il reconnaissait cependant , qu’il serait difficile de les prévenir puisqu’ils seraient « sporadiques et opportunistes ».

Voir les commentaires
Loading...

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom