Bloquée depuis hier matin, la route inter état Cotonou-Parakou sera réouverte à la circulation. Après le regain de violences de la nuit de mardi à Tchaourou, la route inter état Cotonou-Parakou a été fermée à la circulation tôt le mercredi matin. Et toute la journée, elle est restée bloque sur 10 km. Les manifestants ont dégonflé les pneus des véhicules et camions. On apprend que la police républicaine appuyée par l’armée béninoise prépare une opération pour libérer la voie.

Mais, l’opération s’annonce difficile. Car selon les informations reçues, dans la nuit d’hier, les manifestants ont reçu un renfort de grands chasseurs venus de Kaboua, de Manigri, de Kilibo, de Okoufo, de Bantè (des villages et commune proches). Ils sont venus prêter main forte à ceux de Tchaourou avec leur arsenal mystique. Les autorités ont tenté de les rencontrer mais se sont heurtés à un refus catégorique tant que le siège du domicile de l’ancien président Boni Yayi n’aura pas pris fin à Cotonou. Ils exigent aussi la libération de tous les détenus politiques. Les manifestants menacent aussi de bruler deux militaires pris en otage.

Bilan des dégâts au commissariat de Tchaourou

Pour rappel, dans l’escalade de la violence dans la nuit du mardi dernier, les manifestants ont incendié le commissariat de Tchaourou. Le chef du groupement national des sapeurs-pompiers Sabi Salifou Moumouni donne un premier bilan des dégâts au micro de Frisson radio. Informé de l’incendie du commissariat de Tchaourou, il est descendu sur les lieux avec une unité de sapeurs-pompiers. Dès leur arrivée, l’attroupement n’était plus important.

Le reste des manifestants sur les lieux ont pris la fuite. Les sapeurs-pompiers ont mis en place un petit périmètre de sécurité pour maîtriser le feu. Selon Sabi Salifou Moumouni, il y avait au moins six véhicules consumés, une moto et un bureau. Ils étaient en train d’éteindre le feu quand ils ont eu l’appui de la police républicaine et des militaires. Il explique qu’après l’extinction, les sapeurs-pompiers ont replié sur Parakou.
Pour l’heure l’atmosphère reste très tendue dans la ville.  


    

  

14 Commentaires

  1. D’après…des renseignements..tres tres surs……nos braves…oro..de tchaourou…font mouvement..vers cotonou..!!!

    enfants..femmes…prenez ce qu’il vous faut…(de l’eau, de la nourritures)…et planquez vous..

    Ces oro..sont fachés…deh…et ils ne viennent pas…pour s’amuser..

    Et..il parait..à ce qu’il paraitrait…dés..qu’il finiront avec cotonou…ils vont rendre…une petite visite de courtoisie..à vlavonou…et ses amis..à porto novo

    • Pathétique
      Le Bouvier dans ses délires
      Pourquoi ne pas rejoindre tes semblables ???
      Vous aurez la réponse appropriée et force restera à la loi
      Pauvre de toi.
      Je passais
      Le Plombier

  2. Mickaél toi quand cela arrivera dans ton quartier ou tu vie tu saura. Quznd Oro sort et on bloque les voies toi tu peu sortir? En plus talon es venu dans quel context. Que ceux qui profits de l’arrivé du régime rupturien nous laisse respiré

  3. Nous observons le désordre avec calme et sérénité.
    Le calme et la pondération du gouvernement.
    Voyez-vous ; Tchaourou est aujourd’hui un État dans un État.
    Une jungle de barbares au dessus de la loi et des institutions de la République.
    Les badauds en armes manipulés par Yayi Boni sèment le désarroi et le désordre aux mépris des lois de la République.
    Ne venez pas me dire ici qu’on a tiré à balles réelles sur des badauds à main nue.
    Il faut qu’on cesse avec la désinformation et la manipulation dans ce pays
    Je reviens
    Le Plombier

  4. Il faut envoyer les militaires faire exactement comme à Cadjehoun. C’est le désordre. Ils se prennent pur qui ces gens de tchaourou là..? Yayi n’est pas le seul à avoir été président au Bénin. Du n’importe quoi. S’il il y a des chasseurs là-bas qui comptent affronter les forces de sécurité et de défense alors il faut les maté proprement. Ils ne peuvent pas se permettre de bloquer une route inter-etat chaque fois qu’ils en ont envie, juste parce que nous avons eu la malchance d’élire comme président un homme de tchaourou

    • Mr Michael , vas les aidés à le faire vous allez regretté toute votre vie… [[QUAND ON DIT CHASSEUR, ON N’A PAS DIT SACHET]]. BIEN A VOUS

      • @Bio c’est du N’importe quoi tu verra ce qui se passera s’ils font les cons. Nous sommes tous enfants du Pays et le wak on sait où le trouver puisque c’est sur ça qu’ils comptent non.

    • un billet gratuit pour faire le voyage sur Tchaourou afin dassister les militaires.et tu verras comment ****

  5. Il faut envoyer les militaires faire exactement comme à Cadjehoun. C’est le désordre. Ils se prennent pur qui ces gens de tchaourou là..? Yayi n’est pas le seul à avoir été président au Bénin. Du n’importe quoi. S’il il y a des chasseurs là-bas qui comptent affronter les forces de sécurité et de défense alors il faut les maté proprement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom