Comme annoncé hier, l’opération de libération de la route inter état Cotonou-Parakou a démarré hier dans l’après-midi avec l’armée. Bloquée depuis mercredi dernier dans la matinée par les manifestants sur 10 km avant Tchaourou, la route inter état Cotonou-Parakou est fermée à la circulation. Alors, le gouvernement a décidé d’une opération de libération qui a été confiée uniquement à l’armée béninoise.

Loading...

Une unité inter armée (armée de terre, marine, armée de l’air) a été envoyée en renfort. Arrivée dans l’après-midi d’hier au niveau de Papané, à 10 km de Tchaourou, l’armée a dégagé des fétiches qui se trouvaient sur la voie.

Regain de violence

A Tchaourou, elle a fait face à la réaction des manifestants avec des échanges de tirs. On signale plusieurs blessés dans les deux camps. Le calme est revenu après 20 heures (heure béninoise). L’armée est toujours sur les lieux avec son matériel. Aujourd’hui elle va certainement s’attaquer à la libération de la voie. Depuis lundi dernier où la tension est montée, les populations vivent dans la peur. Elles ne peuvent plus vaquer à leurs occupations. Le marché de la ville est fermé, la mairie ne fonctionne pas. Les femmes sont en réclusion du fait de la sortie du Oro (un fétiche interdit aux femmes). Les populations dorment avant 21heures (heure béninoise).

Un mort et des blessés à Savè

Les renforts qui allaient à Tchaourou ont fait une escale de deux heures à Savè, le temps de rassemblement. Selon le maire de Savè, Timothée Biaou, joint au téléphone dans la nuit d’hier par Frisson radio, à la vue de ces éléments de l’armée, la population a cru qu’ils étaient venus pour procéder à des arrestations. Elle a bloqué la route et s’en est suivi des affrontements. On parle de blessés graves au niveau de la population que dans le rang des éléments de l’armée. «Il y a eu un mort parmi les civils qui étaient des spectateurs au bord de la voie», a relevé le maire qui précise qu’ «un garçon a eu la jambe fracturée». Des négociations sont en cours pour identifier les meneurs de cette fronde.

Voir les commentaires

13 Commentaires

  1. Commenter :beninois a cause de vos interêts personnels vs faites coulé le sang humain .ou est vtr demoncratie! les coupables seront impardonabl si Dieu vrment les observes.

  2. Au Bénin depuis quelques jours, je confirme que l’armée n’arrive pas encore à tenir face aux chasseurs armés et protégés mystiquement.
    Ils font bloque, pour résister au pouvoir illégitime de Patrice Talon.
    Plusieurs blessés dans le rang des militaires, on parle même de morts.
    Le Bénin glisse lentement mais sûrement dans une situation de non droit.
    Patrice Talon a intérêt à vite convoquer une concertation sur tous les sujets qui fâchent, si non, la situation peut lui achapper à tout moment.

  3. Commenter : Il va falloir nous fait du bon travail pour la liberation de la route,la ville et la securité des personnes et des biens.
    NOUS SOMMES ENCORE DANS UN ETAT DE DROIT.

  4. Moi je ne savait pas que ____ est comme çà il n’est pas un homme de bon sang il est comme un lion il n’aime pas sa population tué la populations comme çà et il est bien moi je pleure à sa place tout ce con paix ici bas ici il va tout payé sûr cette terre au non de dieu

  5. Les rupturiens,jugez vous même,est ce normal d’imposer un developpement basé sur ces violences? Vous nous parlez de developpement et chaque jours nos parents meurent. C’est très grave ce qui se passe au Bénin depuis que ce Président est là.Ne soyez pas aveugle à ce point. Le Bénin est déchiré et c’est la vérité. On prie juste Dieu.

      • Lorsqu’un pouvoir cherche à passer outre la volonté du peuple, tous les moyens sont bons aux populations pour s’exprimer

    • Commenter :mon frère, ce que je demande, Etat Major attend quoi pour mettre fin à cela.je vois que le gouvernement veut faire rentré cela dans notre histoire gégraphie au bénin.

    • Ca se sont des choses que nous n’avions jamais vu et connus au bénin,en tout cas le seul responsable c’est talon,parceque c’est aujourd’hui de son mandat qu’on a connue ces choses

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom