Capture ecran

Les anciens présidents Boni Yayi et Nicéphore Soglo ont fait une descente dans le marché Dantokpa le 19 avril dernier. Ils ont draîné une foule impressionnante à leur arrivée. Celle-ci scandait leurs noms. Mais cette liesse populaire ne durera que le temps d’un feu de paille. Les policiers qui ont fait irruption dans le marché, ont usé de gaz lacrymogènes pour dispercer les sympathisans des deux anciens présidents.

Des enquêtes supplémentaires sont ouvertes

Dans la foulée, ils arrêtent deux gros bras qu’ils  assimileront plus tard à des mercenaires au cours d’une conférence de presse. Selon Frissons radio, ces deux individus ont été présentés en audience correctionnelle hier mercredi 05 juin au tribunal de Cotonou. Le juge s’est déclaré incompétent à recevoir leur dossier. Ils échouent ensuite devant le juge d’instruction et celui des libertés et de la détention, avant de regagner la prison civile de Cotonou. Des enquêtes supplémentaires sont ouvertes.

Les deux hommes comme l’a dit la police sont des mercenaires venus de l’étranger. Les Forces Cauris pour un Bénin Emergent (parti de l’ex président Boni Yayi) n’avaient pas tardé à réagir à ces accusations. Ils ont assuré que les gros bras étaient bel et bien des béninois vivant sur le territoire national avec leurs familles.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom