Mohammed Morsi, l’ancien président égyptien a tiré sa révérence ce lundi 17 juin 2019. L’annonce a été faite par les médias locaux et confirmée par le site d’état Al-Ahram. Cet homme politique qui était en détention depuis 2013 est décédé suite à un malaise qu’il a eu lors d’une audition au tribunal de Caire. Il se serait évanoui et transporté d’urgence à l’hôpital avant que son décès ne soit constaté. Il était à la barre pour répondre d’une affaire d’espionnage en raison de contacts jugés suspects avec le Hamas palestinien.

Loading...

Morsi, un martyr selon Erdogan

« Il a parlé devant le juge pendant 20 minutes puis il s’est animé et s’est évanoui. On l’a vite emmené à l’hôpital où il est mort plus tard » a confié une source judiciaire à nos confrères de l’Agence de presse française.  Le sexagénaire a été de l’histoire de l’Egypte le premier président démocratiquement choisi par ses compatriotes. Il appartenait au mouvement islamiste des Frères musulmans et avait été élu en 2012. Il a ensuite été reversé un an plus tard par Abdel Fattah Al-Sissi qui tient les rênes de l’Egypte actuellement. Déjà, certains dirigeants qui partageaient sa vision saluent la mémoire de l’illustre disparu.

Le Chef de l’Etat Turc estime que Mohammed Morsi était un martyr.  « Que Dieu accorde à notre martyr, notre frère Morsi, sa miséricorde », avait exprimé Recep Tayyip Erdogan. L’autre soutien de l’ancien président égyptien ayant salué sa mémoire est l’émir du Qatar cheikh Tamim ben Hamad al-Thani qui n’a pas caché « sa profonde tristesse ».

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom