En Éthiopie, une jeune femme âgée de 21 ans a réussi à trouver la forcer de passer ses examens d’école secondaire, 30 minutes seulement après avoir accouché de son premier enfant. Depuis son lit d’hôpital, la jeune femme a ainsi dû rassembler toutes ses forces afin de mener à bien la mission qu’elle s’était elle-même confiée.

Loading...

Almaz Derese, 21 ans, est une jeune femme originaire de la ville de Metu, située à l’ouest de l’Éthiopie. Enceinte, cette étudiante s’était imaginée passer ses examens avant la naissance de son enfant. Toutefois, pour cause de Ramadan, cette dernière a été contrainte d’attendre et a dû se focaliser sur la dure tâche qui allait bientôt se présenter à elle. Motivée et déterminée, celle-ci répétait à l’envi que sa grossesse ne l’empêchait pas d’apprendre et ne devrait pas l’empêcher de s’en sortir.

Trois examens passés après l’accouchement

Bien au contraire même, cette force supplémentaire lui a permis de tenir le coup. Ne souhaitant pas attendre une année supplémentaire avant de pouvoir passer son diplôme, la jeune femme a ainsi donné naissance à son enfant avant de, 30 minutes plus tard, passer ses examens d’anglais, de mathématiques et d’amharique. Elle passera le reste directement au centre d’examen de sa localité, sur une période de deux jours.

L’université d’ici deux ans

Bien aidée par son mari, Tadese Tulu, qui a réussi à convaincre l’école de sa femme de lui laisser une chance de passer ses examens, Almaz Derese envisage la suite avec beaucoup d’ambition. Souhaitant s’inscrire à un cours de deux ans avant d’entrer à l’université, cette dernière n’en oublie toutefois pas son fils qui, selon ses dires, se porte à merveille. Une belle réussite donc pour celle qui se sera donnée les moyens de réussir.

Voir les commentaires

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom