L’Agence nationale d’approvisionnement en eau potable en milieu rural (ANAEPMR) a convié, vendredi dernier,  les opérateurs régionaux de référence capables d’assurer la gestion par affermage du service public d’eau en milieu rural, à une journée d’information. Cette journée d’information s’est tenue en prélude au lancement du processus de pré qualification des opérateurs régionaux, capables d’assurer la gestion par affermage du service public d’eau en milieu rural.

Loading...

Sylvain Adokpo-Migan, directeur général de l’ANAEPMR a saisi l’occasion pour vanter les potentiels du Bénin et s’est accentué sur les réformes mises en place pour impulser un réel développement au Bénin. Il a estimé que ce n’est pas fréquent, dans le processus de sélection, de sonder profondément le marché réunissant des acteurs pour leur expliquer la vision et la logique ainsi que l’approche adoptée afin d’avoir des opérateurs efficaces pour assurer un service de qualité en eau potable.

Il a sans doute séduit Mamadou Dia, président exécutif de la Fédération Internationale des Opérateurs privés du service d’eau et d’assainissement (AQUAFED). Car, dans son adresse, il a salué la politique du Bénin pour l’optimisation du service d’eau potable en milieu rural. Mamadou Dia a souhaité une combinaison intelligente entre l’Etat, les opérateurs privés et les partenaires techniques et financiers, pour assurer la réussite de l’objectif 06 des ODD. Il a invité ses collègues à accompagner cette réforme «efficace de réussite et porteuse de progrès». Il a, toute de même, recommandé que la culture de contrat soit maintenue à chaque fois dans cette manœuvre pour que les bonnes intentions ne soient perverties.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Ce n’est pas Joahnnes DAGNON ça ??? quelle difference faites – vous desormais entre DGEau et ANAEPMR ??? Pratiquement c’est la meme mission!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom