L’annexion de la Crimée par la Russie en mars 2014 a jeté un froid dans les relations entre Vladimir Poutine et les leaders occidentaux. Dans la foulée, la Russie a été exclue du G8 (devenu G7). Aujourd’hui, Emmanuel Macron qui préside ce groupe de partenariat économique des sept plus grandes puissances de la planète, dit vouloir renouer le dialogue avec le chef du Kremlin.

“J’aurai à nouveau une discussion (…) avec Poutine”

« Il doit y avoir un dialogue stratégique avec le Russie et il doit y avoir une dynamique réenclenchée » a déclaré le président Macron dans une interview accordée à la RTS, la Radio Télévision Suisse hier mardi 11 juin. Ce dialogue stratégique sera enclenché dans les prochaines semaines avec Vladimir Poutine, promet le locataire de l’Elysée. « J’aurai à nouveau une discussion longue, nourrie, stratégique (dans les prochaines semaines) avec Vladimir Poutine à la fois en tant que président français et en tant que président du G7 pour pouvoir réenclencher ça » a-t-il déclaré. Bien que Macron soit disposé à renouer le dialogue  avec son homologue Russe, il continue de s’opposer à sa réintégration dans le groupe des puissants.

« La Russie a encore des efforts à faire »

Pour le président français, « la Russie a encore des efforts à faire ». Emmanuel Macron veut constater des avancées  tangibles et mesurables  sur le processus de Minsk (qui prône la cessation des hostilités en l’Ukraine et la Russie), avant de rediscuter d’un retour du pays des Tsars dans le club des puissances économiques du monde.Tant que ces avancées ne seront pas constatées, « il ne peut y avoir de reformation du G8 » martèle fermement Emmanuel Macron. La Russie ne sera pas même pas présente au sommet du G7 dans deux mois à Biarritz si les choses n’évoluent pas dans le bon sens.

Voir les commentaires

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom