Donald Trump Jr. est de retour au Comité du renseignement du Sénat pour être interrogé à huis clos mercredi, après une précédente audition  en 2017. Une nouvelle audition décidée après que,  la publication du rapport du procureur Mueller sur l’ingérence russe dans la campagne présidentielle de 2016, ait mis en avant certaines zones d’ombre dans la déclaration de Trump Jr.

Une ré-audition controversée

Selon la presse américaine, La comparution du fils aîné du président mercredi a eu lieu après une longue controverse qui aurait éclaté depuis que le comité eut émis début Mai, une assignation à comparaître pour Donald Trump Jr. Devant le comité sénatorial des Renseignements. Les alliés du président américain et de son fils aîné , auraient , rapporte la presse américaine, mené une campagne agressive à l’encontre de Richard Burr, président du conseil du renseignement du Sénat et élu républicain de l’Etat de Caroline du Nord.

Certains membres du Parti Républicain, accusant le sénateur de faire le ‘’jeu’’ des démocrates en acceptant de faire revenir le fils du président , même alors que même que le procureur spécial Robert Mueller avait clôturé sa enquête. Mais, Burr aurait tenu bon et aurait réussi à obtenir du jeune homme d’affaire de revenir pour un témoignage pour quatre heures maximum  d’horloge.

Des témoignages contradictoires

En 2017, au plus fort des suspicions d’une ingérence russe dans les affaires de la République, Donald jr avait déclaré sous n’avoir été que très ‘’périphériquement’’ au courant d’une réunion devant se tenir dans la tour commerciale paternelle, la Trump Tower, et où il aurait été dit avec un avocat russe de la possibilité de saboter la campagne de la candidate démocrate Clinton, alors en lice avec Trump père.

Seulement, d’abord Rick Gates, responsable de campagne pour le candidat républicain en 2016 et ensuite Michael Cohen, ancien avocat attitré du président américain, auraient tous les deux au cours de leurs témoignages respectifs que Donald Trump Jr, et dans une moindre mesure son beau-frère , Jared Krushner, serait au fait et impliqué dans bien plus qu’il ne l’avait déclaré.  Des divergences donc qui auraient suscité de nouvelles interrogations de la commission judiciaire du Sénat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom