Le Kenya a décidé de fermer sa frontière avec la Somalie. C’est du moins l’une des informations majeures qui défraie la chronique. L’espace séparant ou joignant les deux Etats dont il est question est situé au niveau de Lamu, une ville au Nord du pays. Cette fermeture qui est selon les informations relayées par la presse kenyane relative à des questions sécuritaires est pour une durée indéterminée.

A en croire une confidence faite par le responsable de la police de Lamu, à la presse, la frontière sera ouverte tout de même aux forces de sécurité qui participent à la lutte contre le groupe terroriste somalien des Shabab.

Des autorités somaliennes déclarées persona non grata au Kenya

La mesure intervient également dans un contexte où les relations diplomatiques entre les deux pays ne sont pas au beau fixe. Depuis quelques mois, un bras de fer est engagé entre Mogadiscio et Nairobi autour de certaines réserves de pétrole et de gaz.  Avant la fermeture pour une durée indéterminée de la frontière, d’autres mesures avaient été prises contre certaines autorités de la Somalie qui étaient déclarées persona non-grata sur le territoire kenyan.

La ligne aérienne directe entre les deux pays a été également interrompue.  L’autre point de divergence qu’il y a entre les deux pays est sur le terrain politique où la Somalie accuse le Kenya d’apporter son soutien à un opposant au régime du président Mohamed Farmajo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom