Lionel Zinsou n’est pas de ceux qui s’opposent à l’adhésion du Maroc à la Communauté Économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Dans une interview accordée au magazine Africa Presse en marge de la conférence « Le Maroc, une ambition d’émergence avec l’Afrique », qui s’est tenue à Paris le 11 juin dernier, l’ancien Premier ministre béninois a carrément pris fait et cause pour l’entrée du royaume chérifien dans la CEDEAO.

Loading...

“L’adhésion du Maroc à la Cedeao est fondamentale !”

« Pour moi, l’adhésion du Maroc à la Cedeao est fondamentale ! Les peurs que vous évoquez relèvent des fantasmes classiques, du même ordre que les peurs européennes lorsqu’il s’est agi de faire entrer la Grèce, le Portugal et l’Espagne dans l’UE, avec l’idée que les faibles revenus des paysans de ces pays allaient provoquer la faillite de l’agriculture des autres pays » a déclaré le cofondateur de Southbridge Bank. Pour lui, le protectionnisme est une des idées les plus faciles à faire partager en Afrique comme en Europe. C’est aussi de toutes les idées fausses, une des plus populaires, fait-il savoir.

En vérité, poursuit le franco-béninois ,« l’Afrique a besoin d’un Maroc qui est en avance de phase, d’un Maroc qui puisse accéder à tout le marché de la Cedeao , et qui soit lui-même un débouché pour les produits industriels que l’Afrique pourra lui destiner, aussi facilement qu’elle le fait aujourd’hui vers l’Europe et vers la Chine ».

L’Afrique est sous-endettée

Lionel Zinsou a par ailleurs opiné sur le sous-endettement de l’Afrique. Ce qui va naturellement aux antipodes des opinions véhiculées par certaines personnes qui estiment que l’Afrique risque d’être surendettée. Pour Lionel Zinsou, le capital disponible en Afrique aujourd’hui est fortement consommé par l’effort d’investissement public et privé dans les infrastructures de transport et autres mais aussi sociales.

De ce fait, le continent est confronté à une grande rareté du capital disponible pour l’entreprise, et là on retombe sur la dramatique problématique du sous-financement, fait-il savoir. « Il n’y a pas de crédit privé, on n’a pas d’instruments suffisants. Le crédit aux ménages et au secteur privé en Afrique hors Afrique du Sud et Maroc, ne représente même pas le cinquième de ce qu’il pèse dans le PIB des économies avancées » ajoute le banquier d’affaires.

Voir les commentaires

16 Commentaires

  1. tout le monde..peut se tromper..

    J’ai été un fan…de pik

    J’ai été un fan…de lz..

    Mais hélas je me suis trompé…ce qui est rare

    Enfin de compte..yayi boni..au delà de sa gouvernance…qui n’était pas réaliste..pleine de confusion,de populisme de gouvernance à vue..et à l’oeil…..me paraissait..ce qui était le mieux

  2. L’adhésion du Maroc à la cedeao ne sert pas les intérêts de la région. C’est le cheval de Troie de la France qui ecoulera ses produits avec la griffe MADE IN MORROCO. Le Maroc dit aussi aux occidentaux qu’il faut passer par lui pour faire des affaires en Afrique, au motif qu’il connaît bien la mentalité africaine.

  3. Réponse à Fouad
    Vous êtes Marocain et puis? Cela fait-il de vous systématiquement un érudit, un géostratège, un politologue, un homme instruit, cultivé et intelligent?
    Vous ne savez rien du tout sur «votre» Maroc et pour le subsaharien que je suis, j’en sais indiscutablement sur l’histoire du Maroc que vous n’en savez vous-même. Il y a eu plusieurs grands empires puissants dans l’Ouest africain et des Arabes quittaient l’Orient extrême pour venir chercher du succès dans le Grand Mandingue. Des Arabo-berbères musulmans ont-ils jamais été en mesure de fonder un seul grand empire sur le contient? Ce qu’on appelle Maroc aujourd’hui n’existerait pas sans les al-Murabitun (Almoravides) qui ont pris leur essor dans le Sud..dans le Grand Mandingue. Bref, Sidi Fouad, le temps viendra encore oû vous descendrez dans le Sud profond africain pour ne pas mourir de soif et de famine. Continuez à vous complaire dans une obnubilation stupide du fait de la proximité géographique du Maroc voire du Maghreb et de l’Europe et qui vous rapprocherait davantage des blonds aux yeux bleus d’Occident que des Noirs subsahariens. Mais heureusement pour vous, votre Roi est un esprit très très intelligent, très éclairé. Il connait l’histoire. Il connait la géopolitique. C’est un très grand visionnaire. Il connait l’avenir du Subsahara et croyez-moi, sa détermination à devenir un acteur de premier plan de l’économie ouest africaine est tout sauf de la philanthropie ou de l’humanitaire…
    En passant, j’ai voyagé plusieurs fois au Maroc. Allez visiter l’Afrique subsaharienne à votre tour. Et on pourra échanger plus intelligemment après.

  4. Je suis marocain et je ne vois pas l’ intérêt du Maroc déjà sans adhésion je n ai marre de voire ces africains dans les rues du Maroc a faire la manche pour manger il y a de tout des nigériens des ghanéens des Maliens… Si vraiment ce CEDEAO va apporter du bien .. pourquoi ces africains quittent leurs pays. Notre intérêt est plus avec nos semblables économique mentt, historiquement et geographoquement

    • Vous êtes Marocain et puis? Cela fait-il de vous systématiquement un érudit, un géostratège, un politologue, un homme instruit, cultivé et intelligent?
      Vous ne savez rien du tout sur «votre» Maroc et pour le subsaharien que je suis, j’en sais indiscutablement sur l’histoire du Maroc que vous n’en savez vous-même. Il y a eu plusieurs grands empires puissants dans l’Ouest africain et des Arabes quittaient l’Orient extrême pour venir chercher du succès dans le Grand Mandingue. Des Arabo-berbères musulmans ont-ils jamais été en mesure de fonder un seul grand empire sur le contient? Ce qu’on appelle Maroc aujourd’hui n’existerait pas sans les al-Murabitun (Almoravides) qui ont pris leur essor dans le Sud..dans le Grand Mandingue. Bref, Sidi Fouad, le temps viendra encore oû vous descendrez dans le Sud profond africain pour ne pas mourir de soif et de famine. Continuez à vous complaire dans une obnubilation stupide du fait de la proximité géographique du Maroc voire du Maghreb et de l’Europe et qui vous rapprocherait davantage des blonds aux yeux bleus d’Occident que des Noirs subsahariens. Mais heureusement pour vous, votre Roi est un esprit très très intelligent, très éclairé. Il connait l’histoire. Il connait la géopolitique. C’est un très grand visionnaire. Il connait l’avenir du Subsahara et croyez-moi, sa détermination à devenir un acteur de premier plan de l’économie ouest africaine est tout sauf de la philanthropie ou de l’humanitaire…
      En passant, j’ai voyagé plusieurs fois au Maroc. Allez visiter l’Afrique subsaharienne à votre tour. Et on pourra échanger plus intelligemment après.

    • Ce que dit Zinsou n’engage que lui. Le développement de l’espace CEDEAO ne passera jamais par ces coopérations asymétriques entre pays africains et européens ou asiatiques.
      Produire et consommer des bien et services sur le plan local est gage du socle de développement en Afrique. C’est le préalable pour rendre pertinent la coopération avec le reste du monde.

  5. De mon point de vue, le Maroc n’a rien à faire dans la CEDEAO. Ni géographiquement, ni politiquement, ni historiquement.
    C’est une pure construction qui se veut géostratégique, mais qui engendrerait plus de problèmes qu’elle n’apporterait de solutions.
    Ici même, on a lu les réactions de certains marocains (parmi les plus c… bien sûr. L’écrasante majorité des marocains est loin de l’ignorance et du racisme crasse de quelques uns).

    Politiquement, le Maroc a souvent erré dans sa recherche de positionnement régional (demande d’adhésion à l’Europe, difficultés sérieuses avec ses voisins du Maghreb, divergence avec certains ténors du monde arabe, etc…).

    Selon moi, des points de vue des populations, de la position géographique et de l’Histoire, même si encore sombre, c’est la Mauritanie qui est le vrai lien entre le monde arabo-berbère et l’Afrique noire. Et je pense que toutes les parties gagneraient à jouer cette carte là au profit de tout le monde.

    • En revanche, j’adhère à 100% sur les observations s’agissant des capacités d’investissement à mobiliser pour les entreprises. Mais là le préalable me semble être une sanctuarisation du capital investi dans les affaires en Afrique (protection contre la corruption, contre les spoliations au profit des clans au pouvoir…)

  6. Le vrai visage…la vrai posture de zinsou..nous apparaitront au grand jour..

    Yayi..s’est toujours trompé sur les gens…en qui fait aveuglement confiance..et qui finissent par le trahir.

    Zinsou…pour moi..est un opportuniste égoiste..qui allait nous entuber…peut etre avec moins de violence

  7. “« l’Afrique a besoin d’un Maroc qui est en avance de phase, d’un Maroc qui puisse accéder à tout le marché de la Cedeao , et qui soit lui-même un débouché pour les produits industriels que l’Afrique pourra lui destiner, aussi facilement qu’elle le fait aujourd’hui vers l’Europe et vers la Chine »”
    Là euh euh… LZ que j’aime bien déconne.
    N’aurait il pas des intérêts au Maroc par le biais de sa société Southbridge ?

    • Mon frere t as tout compris. La Strategie de la france est de faire adherer le marac a la CEDEAO avant l adoption de la monnaie unique. Ainsi avec le poids economique du maroc en plus des deux supers nègres de maison du Senegal et de la cote d ivoire ils fairont face Au Ghana et au Nigeria pour nous fabriquer un F CFA bis. Ce Zinzou est un danger pour l afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom