Le sondage serait devenu un outil construit pour interroger et surtout pour transcrire « l’opinion publique » ; un concept qui tendrait à devenir de plus en plus important dans le discours politique aujourd’hui en ce sens qu’il légitimerait de nombreuses actions et orientations politiques. En France, cet outil très usité, serait pour le président Macron et son administration, tel un baromètre.

Loading...

Macron et Phillipe , enfin en hausse dans les sondages

Le président français et son administration en chute libre dans les sondages depuis la fronde sociale ‘’gilets jaunes’’, pouvaient souffler un petit peu. Alors que ce dimanche, un institut de sondage français publiait une remontée du président français et de son premier ministre. Une remontée de 1 point, à 33 % d’opinion favorable pour tous les deux. Et si le taux des français mécontents selon l’entreprise de sondage, serait toujours important, environ 65 %, cette remontée pourrait indiquer le ‘’bon  chemin ‘’ au président Macron.

Les sondages permettraient de contrer les rumeurs induites par les calculs scientifiques, en allant au-devant de l’opinion publique. Ils seraient importants, dans la gestion de l’impact de nombre d’actions gouvernementales dans la mesure qu’ils permettraient de faire basculer une tendance ou de l’intensifier. Aussi pour les politiques, avoir un bon pourcentage dans  les sondages correspondrait à une côte appréciable dans l’opinion publique. Et s’ils ne les commanditeraient pas eux-mêmes, ces politiques serraient extrêmement attentifs à la publication de ces sondages.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom