Getty Images

Le décès subit de l’ex-président égyptien, Mohammed Morsi après sa comparution devant un tribunal continue d’alimenter la polémique. Après la récente sortie de l’ONU sur ce tragique événement, c’est au tour du président turc Recep Tayyip Erdogan, un des fidèles soutiens des frères musulmans (confrérie de Morsi), de sortir l’artillerie lourde.

Et pour cause, la mort de Mohammed Morsi ne semble pas naturelle pour le leader tout-puissant turc. Il affirme sans état d’âme que l’ex-président a été tué pointant du doigt les autorités actuelles d’Egypte.
«Dans le tribunal, il s’était tordu sur le sol pendant vingt minutes. Les autorités n’ont rien fait pour lui venir en aide. Il a été tué et n’est pas mort de causes naturelles» a affirmé M. Erdogan qui le qualifie de martyr et tacle le président Al-Sissi sans le nommer. Ce mardi des milliers de personnes ont participé à une cérémonie en hommage à Morsi.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom