Les autorités sanitaires de l’Inde ont annoncé la réapparition d’un virus qui avait déjà été à l’origine de plusieurs décès l’année dernière dans l’État du Kerala. Nommé Nipah, ce virus a à nouveau été détecté ce mardi 4 juin chez un jeune étudiant âgé de 23 ans dans la même localité. Aussi des mesures ont-elles été prises de la part des responsables sanitaires du pays pour éviter la propagation de ce mal. Selon les informations qui émanent des sources médicales, près de 90 personnes ont été placées en observation et une mise en quarantaine. Parmi elles, figurent deux infirmières qui étaient également entrées en contact avec le virus.

Loading...

Sur la liste des maladies à surveiller de très près…

Le virus Nipah qui n’a pas encore de remède jusqu’à présent avait fait 17 victimes en 2018 dans la région du Kerala. Le mode de transmission se fait par la consommation d’aliments contaminés par une chauve-souris frugivore qui porte les gènes de la maladie. L’Organisation Mondiale de la Santé recommande de la mettre sur la liste des maladies à surveiller de très près comme le Zika ou la fièvre à virus hémorragique Ebola. « Il fait partie des virus dont on ne maîtrise pas complètement la compréhension des modes de transmission » avait affirmé l’année dernière Arnaud Fontanet, responsable de l’unité Épidémiologie des maladies émergentes à l’Institut Pasteur au détour d’un entretien qu’il avait accordé à la presse. Il fait partie des virus les plus dangereux répertoriés par l’OMS.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom