Boni Yayi a quitté le Bénin depuis le samedi 22 juin après la levée du siège de son domicile. La délégation de Tchaourou qui a sans doute contribué au départ des policiers de Cadjèhoun (quartier de Cotonou) en prenant langue avec Patrice Talon, dit ne pas être à la fin de sa mission.

En effet, selon le porte-parole de cette délégation qui s’est confié à Frissons radio, il reste encore des doléances à satisfaire. « Ce n’est pas la fin de notre mission d’autant plus que sur la liste des doléances, il reste encore quelques points. Et le chef de l’Etat nous a demandé de mettre sur pied un comité de cinq membres. Ce qui a été fait. (…) Ce qui reste à faire c’est que le comité descende sur le terrain parce que l’objectif c’est que la paix revienne à Tchaourou, à Savè. Surtout ceux qui ont dû partir du Bénin, qu’ils soient autorisés à rentrer au Bénin » a-t-il déclaré.

“Depuis qu’il est parti, je ne suis pas rentré en contact avec lui”

Théophile Worou n’a pas oublié les personnes arrêtées par les forces de l’ordre. Selon l’ancien ministre, Patrice Talon leur a demandé de poursuivre le travail de pacification. Il espère que le gouvernement prendra comme ils l’ont demandé, des mesures fortes pour « une décrispation totale au niveau de toute la nation béninoise ». Quand on lui demande, s’il a des nouvelles de Boni Yayi, il répond par la négative. « Depuis qu’il est parti, je ne suis pas rentré en contact avec lui ».

Voir les commentaires
Loading...

3 Commentaires

  1. Monsieur le plombier ou menuisier , vous n’avez pas le culte de respect pour vos aîné. C’est quoi cette façon de manquer de respect aux aîné. Imagine toi que c’est ton grand frère que quelqu’un d’autre injure filous, tu sera d’accord. Apprenez à avoir du respect pour vous même et pour les autres. Seuls les mal éduquer ou mal appris ou des enfant bâtards, mal élevé ou enfant de la rue tienne ses propos. J’espère que vous n’en faites pas partis de ses catégories d’enfants. Où est alors la morale et le civisme que vous ont éduquer vos maitres et maitresse au cours primaires et les professeur au cours secondaires et universitaire encore que si vous aviez évolué jusqu’à ce niveau à moins que vous soyez venu du village. Le respect des aîné est primordial. J’espère que désormais vous apprenez à remuer votre langue avant de parler et aussi à avoir de la retenu et raison garder Enfant *********

  2. Merci beaucoup Ministre Worou pour vos démarches entreprises. Que la mâne de nos ancêtres puissent adoucir les coeur des gouvernants,que de la nation toute entière, en mettant en oeuvre les doléances ci dessus cités. NB:DOLÉANCE SANS CONDITION : REPRISE DES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES pour une paix durable, et une pacification totale la nation.Que Dieu bénisse le benin

  3. Ce Worou est un digne fils de ce pays.
    Il est dans la lignée des enfants de Tchaourou, Savè et Dassa.
    Patrice Talon est un homme de pays comme tous les Béninois.
    Le Benin étant un et indivisible ;!il y a lieu de faire la distinction entre les fossoyeurs de notre économie et exilés politiques
    Une pensée pour Ajavon qui est le seul exilé politique contrairement aux autres filous de Komi et consorts
    Boni Yayi n’étant pas non plus un exilé politique.
    Je passais
    Le Plombier

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom