Le procès conte Lionel Zinsou poursuivi pour des faits d’usage de faux et dépassement de fonds de campagne a connu une évolution à l’audience de ce vendredi 19 juillet 2019 au Tribunal de première instance de Cotonou. Le ministère public a prononcé son réquisitoire; la défense a fait sa plaidoirie.

Le ministre public requiert que l’ex premier ministre béninois et candidat de l’alliance de partis autour des FCBE à la présidentielle 2019 au Bénin, Lionel Zinsou, soit retenu dans les liens de la prévention d’usage de fausse attestation ou de certificat falsifié et de dépassement de dépense de campagne.

Pour ce, il demande que le mis en cause soit condamné à douze (12) mois d’emprisonnement assorti de sursis et deux cent mille (200.000) francs Cfa d’amende ferme. A noter qu’après la plaidoirie de la défense, le ministère public est revenu sur ses réquisitions notamment l’amende, pour la porter à cinquante millions (50.000.000) francs Cfa. C’est à la surprise de Me Robert Dossou qui s’est interrogé si entre temps il y a eu une télécommande. Le ministère public répond qu’il s’était juste trompé.

La finalité

Dans ses conclusions prononcées à l’audience de ce vendredi 19 juillet 2019 à Cotonou, le ministère public a requis aussi que Lionel Zinsou soit déclaré inéligible aux différentes élections à venir. «C’est l’objectif visé et nous le savions» affirme Me Robert Dossou, avocat principal de Lionel Zinsou dans cette affaire. A l’entendre, il soupçonne une manœuvre politique. Pour lui, quand il y a la politique, le droit disparaît. «C’est pourquoi le Parquet (n’aurait) pas vu le droit dans ce dossier», estime-t-il.

Toutefois, au terme de sa plaidoirie, il a exprimé son espoir que le droit sera dit. Nous reviendrons sur les arguments du ministère public et la plaidoirie de la défense. Mais retenons déjà que les deux partis sont d’accord que la Chambre des comptes de la Cour suprême n’a constaté ni dénoncé aucun dépassement de frais de campagne de Lionel Zinsou. Le délibéré est attendu pour le 2 août 2019.

Voir les commentaires

4 Commentaires

  1. Mr le Ministre Public, je pense que l’affaire Zinsou Lionel vous dépasse. Je ne vais plus rien dire. Seules ceux qui sont doué d’intelligence.

  2. Monsieur le ministre public, quand un petit béninois -e- fait usage de faux, est ce du sursis que vous requérez habituellement? Cela montre déjà que vous mouillez devant la puissance de feu que représente et incarne Lionel ZINSOU.
    Je vous le dis tout de go, vous finirai par donner un acquittement pur et simple. Vous ne connaissez pas l’homme qui est Lionel ZINSOU?
    ” La malédiction que tu cherches là, ça dépend de toi…” Équilibre boulevard de la mort …ça est dans ta main
    Je vous aurai parlé et conseillé, petit frère ministre public ou privé probablement au service de l’autre

  3. Pourqu oi cette politique dans notre pays ,celui qui a fait du parti f c b e doit avoir de probleme.pourqu oi pas les autre ?un seul irondel ne fait pas le printent .je salu ses avocats et dis courrage a lionel z.et bonne chance ke les vodouns de ce pays te protergent

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom