Photo d'illustration

Le commissariat d’Agla dans le 13ème arrondissement de Cotonou au Bénin est arrivé à mettre la main sur le cerveau d’un réseau de trafic de drogue. C’est un militaire à la retraite. Promoteur de ghetto, il opérerait même en complicité avec des agents de la Police républicaine.

La Police républicaine à la trousse d’un réseau de trafiquant de drogue dans le quartier Agla à Cotonou. L’opération conduite par les agents du commissariat d’Agla a permis déjà d’appréhender quelques éléments. Selon, l’information relayée par le quotidien béninois Fraternité de ce lundi 8 juillet 2019, parmi les individus arrêtés, il y a un militaire à la retraite « réputé dans l’alimentation et le ravitaillement des ghettos d’Agla en chanvre indien». «Il a même ouvert un ghetto pour sa femme, […] une revendeuse »  précise le journal.

Des policiers complices ?

Cet ancien élément de l’armée béninoise travaille en complicité avec d’autres personnes dont un agent de sécurité civile à Agla, lui aussi tombé dans les mailles de la police. Fraternité apprend que le cerveau de réseau, une fois dans les liens des forces de l’ordre a commencé par faire des révélations sur toute son équipe. Il aurait indiqué qu’il opère avec des agents de la police républicaine. Il va être présenté au Procureur de la République ce jour.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom