On a déjà les premiers résultats de la session annuelle du Comité technique scientifique du Conseil africain et malgache de l’Enseignement supérieur (CAMES) qui se tient à Bangui dans la République centrafricaine. Déjà une bonne nouvelle pour le Bénin à travers Joël Aïvo qui est passé au grade de professeur titulaire.

Loading...
L’ex doyen de la Faculté de droit et de science politique (Fadesp) de l’Université d’Abomey-Calavi, Joël Aïvo accède au grade de professeur titulaire du Conseil africain et malgache de l’Enseignement Supérieur (CAMES). Ainsi en a décidé le Comité technique scientifique (CTS) du CAMES actuellement en session annuelle à Bangui.

Pour ses travaux

L’information nous a été confirmée par l’intéressé. C’est une décision au regard des travaux de l’enseignant. Lors de ces réunions annuelles organisées par le CAMES, le CTS évalue les dossiers d’enseignants-chercheurs qui doivent changer de grade. Cette année, la réunion a lieu du 7 au 17 juillet 2019. Le comité a plusieurs centaines de dossier –toute discipline confondue- à étudier.

La section droit et science politique a fini déjà ses travaux. On apprend qu’outre le Président de l’Association Béninoise de Droit Constitutionnel (ABDC), d’autres enseignants béninois dans cette discipline, pas des moindres dans le pays, ont aussi soumis leur dossier. Mais le résultat n’est pas positif pour eux. Nous nous gardons pour l’instant de les nommer en attendant le rapport final de la réunion.

Voir les commentaires

5 Commentaires

  1. On les connait déjà même sans les nommer évidemment comment peuvent ils acceder à ce grade quand on sait qui ils sont. Il faut même se demander en tout si tous les diplômes obtenus par ces gens ne sont pas sujets à caution quand on les voit à l’oeuvre et la carence abyssale dont ils font montre. Bravo au prof AIVO qui rien que dans son expression verbale et corporelle montre qu’il n’y a pas photo avec ces intellectuels tarés comme dirait l’autre

  2. «d’autres enseignants béninois dans cette discipline, pas des moindres dans le pays, ont aussi soumis leur dossier. Mais le résultat n’est pas positif pour eux. Nous nous gardons pour l’instant de les nommer en attendant le rapport final de la réunion.»

    Voilà ce qui nous caractérise, moi je suis mieux que tout le monde, regardez! même des éminents ne l’ont pas fait. Mais moi, mais moi…..

    Et l’on se demande pourquoi on a du mal à construire ensemble.

  3. À Bangui où on tire à balle réelle au PK5; Joël Aïvo sort indemne du chaos pour ramener un diplôme de professeur titulaire.
    Ne venez pas me dire dans un an que c’est un faux diplôme puisque les conditions n’étaient pas réunies.
    Je passais
    Le Plombier

  4. Rien de nouveau sous le soleil.Il se categorise ou se particularise comme intellectuel ou enseignant bon teint au niveau de ses collègues.Mais qu’a t-il changé réellement quand il était doyen à la Faculté??? on sait desormais que les enseignants de droit du Bénin ont comme routine la plagiat.Voilà un, qui veut encore faire saigner le budget national sans rien apporté de ses recherches.Vous cherchez et vous ne trouvez jamais rien…Tchio koï

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom