A la sortie du quart de finale perdu par le Bénin devant le Sénégal (0-1) ce mercredi au stade 30 juin du Caire, l’entraîneur français des Ecureuils nourrit des regrets mais est fier du parcours de son équipe.

Loin de la déception, Michel Dussuyer et ses poulains sortent de la 32è édition de la CAN avec la fierté d’avoir fait rêvé un pays. Même si le technicien français nourrit quelques regrets sur ce quart de finale, il estime que le bilan est reluisant et les joueurs peuvent se réjouir d’avoir rendu fiers les Béninois.

«C’était un match où on a espéré tout le temps. On voulait tenir le score le plus longtemps possible pour mettre le doute dans la tête de cette équipe du Sénégal. On y est presqu’arrivé. Mais bon, il nous a manqué un peu de temps. Par rapport à la concertation, on savait qu’on ne peut pas se relâcher à aucun moment. Parce qu’il y a tellement de talents en face, des joueurs qui sont capables de faire la différence. Donc, cela ne nous permet pas la moindre erreur d’appréciation. Donc, aujourd’hui voilà, on peut avoir des regrets sur la physionomie du match. Parce qu’on a eu aussi notre chance en début de seconde mi-temps. Bof c’est le football. Mais au final je pense que le bilan est largement positif.

On a rencontré le Ghana. On a rencontré le Cameroun. On a rencontré le Maroc. On a rencontré le Sénégal. Ce sont quasiment les meilleures équipes du continent. Donc, je pense que les garçons (les joueurs béninois) peuvent être fiers de ce qu’ils ont fait durant cette campagne. Il faut digérer la déception mais globalement, le bilan est très satisfaisant. Je pense qu’on avait à cœur de rendre fier les Béninois et je pense qu’ils le sont».  

CAN 2019 – Sénégal # Bénin: «Un but à zéro, c’est cruel», selon Stéphane Sessègnon

Après la défaite contre le Sénégal (1-0) des Ecureuils du Bénin dans le premier quart de finale de la CAN Egypte 2019, Stéphane Sessègnon se dit fier du parcours de l’équipe béninoise.

Une défaite contre le Sénégal

«Un but à zéro, c’est cruel, pas que c’est dommage. Mais bon, on est venu à ce quart de finale avec beaucoup d’envie, beaucoup de détermination. Mais, on est tombé sur une grosse équipe du Sénégal qui est une grosse qualité. Après, nous on a essayé de jouer sur ce qui faisait notre force. Mais malheureusement, ce soir ça n’a pas suffi. Après, c’est la loi du football. Mais bon, ce soir il y a l’élimination au bout. Mais il y a quand même un sentiment de satisfaction par rapport au groupe».

Des occasions non concrétisées

«Je pense qu’offensivement ce soir, on a été mieux par rapport aux autres matchs mais on n’a pas su concrétiser. C’est dommage parce qu’il y avait quand même possibilité d’être plus conquérant dans le secteur offensif. Après, c’est vrai qu’elle est vraiment difficile à manœuvrer cette équipe. Ce soir, il y a la défaite mais c’est une fierté».

Une belle aventure

«Ce fut une belle CAN. Parce qu’on s’attendait pas à aller jusqu’à ce niveau. Mais bon, on a quand même montré beaucoup de valeurs. Maintenant, on peut rentrer la tête haute, on peut être fiers de ce qu’on a fait aujourd’hui».   

Voir les commentaires
Loading...

1 COMMENTAIRE

  1. Vous avez raison d’être fiers de ce que vous avez tous fait. Ne transformez pas vos analyses en regrets, les béninois sont fiers de vous et merci pour la joie apportée à tous et d’avoir montré un autre visage du Bénin :

    celui d’un petit pays pauvre qui lutte loyalement avec ses armes et qui a fait mieux que ceux que tous attendaient.

    Cette CAN fera date date dans l’histoire du foot béninois et africain. Pour l’espoir redonné à ceux qui désespèrent du Bénin, merci à vous tous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom