L’élection du maire de la commune d’Adjohoun doit être reprise. C’est ce qu’ordonne Alassane Seidou, le ministre de la décentralisation par intérim. L’autorité justifie sa décision par le fait que le processus qui a porté Roland da Hèfa a la tête de la mairie d’Adjohoun, est truffé d’irrégularités.

Il n’a pas non plus suivi les formes qu’il a rappelé à travers un message radio le 13 juin 2019. Par une correspondance en date du 22 juillet, Alassane Seidou demande donc au préfet de l’Ouémé Joachim Apithy de constater les irrégularités dont il  fait cas et d’annuler l’arrêté qu’il avait pris en son temps pour constater l’élection de M da Hèfa à la tête de la mairie d’Adjohoun. Le ministre lui demande également de mettre tout en place pour que le vote soit repris suivant les textes en vigueur.

Roland da Hèfa avait été élu sur le fil

Il veut par ailleurs, être informé sous huitaine des diligences prises par le préfet Apithy, à cet effet. La reprise du vote n’est pas forcément une bonne nouvelle pour Roland da Hèfa. Ce dernier avait été élu sur le fil récoltant les voix de 8 conseillers contre 7. La balance pourrait basculer du côté d’un autre candidat s’il devait se soumettre à une nouvelle élection.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom