Facebook, vers une amende record. En effet, Mark Zuckerberg et l’agence fédérale de régulation sont récemment tombés d’accord sur le montant de l’amende que devra verser le réseau social à l’administration américaine. Cette amende vise notamment à sanctionner le groupe pour ses largesses en matière de protection des données personnelles.

Loading...

Le montant lui, a été annoncé à hauteur de 5 milliards de dollars. Un accord à l’amiable, qui doit encore être validé par le ministre de la Justice. Toutefois, ce dernier ne devrait pas s’opposer à cette amende, qui devrait donc devenir officielle dans les prochaines heures, si ce n’est les prochains jours. De leur côté, les investisseurs ont salué cette initiative, au point que l’action du groupe a terminé en hausse ce vendredi, à 205 dollars.

Une amende de 5 milliards de dollars

Ces derniers estiment en effet que les restrictions imposées en plus de l’amende, afin de permettre à Facebook de mieux maîtriser sa gestion des données personnelles, ne devraient pas être trop restrictives. L’agence de défense des consommateurs, Public Knowledge, semble en tout cas estimer que, pour le moment, il apparaît difficile de tirer des conclusions sur cet accord.Nous ne connaissons pas encore les aspects essentiels du règlement à l’amiable: est-ce que Facebook doit procéder à des changements dans son ‘business model’ ou dans sa façon de faire des affaires?“, s’est ainsi demandée Charlotte Slaiman, chargée de la concurrence au sein de l’association. 

Du côté du Center for Democracy and Technology, cette annonce elle, a été mieux reçue. En effet, selon Nuala O’Connor, présidente de cette ONG, cette décision va dans le bon sens. Selon ses dires, cela prouve que les autorités prennent conscience du danger de la mauvaise gestion des données personnelles et luttent en faveur de la protection de l’information, mais aussi et surtout en faveur du droit à la vie privée. Le sujet était devenu de société suite aux révélations de la Cambridge Analytica, firme ayant bénéficié de fuites des datas de plusieurs millions de personnes aux Etat-Unis.

Une amende qui n’aura que peu d’impact

Le montant de l’amende lui, ne devrait toutefois rien changer aux recettes du réseau. Avec 22 milliards de dollars de bénéfice en 2018 et un chiffre d’affaires de 55 milliards, Facebook a énormément de marge d’autant que 3 milliards de dollars de provision, en vue de cette amende, ont été mis de côté. Le déficit d’image en revanche, est bien réel pour le réseau social, qui va également devoir faire face à une plus grande régulation. En effet, les responsables politiques travaillent désormais à mettre en place un cadre plus strict afin de mieux contrôler les géants du numérique.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom