Jeffrey Epstein, milliardaire américain, a été condamné à plusieurs reprises par la justice américaine, pour des faits d’agressions sexuelles sur mineures. Toutefois, plaidant coupable, ce dernier a toujours réussi à éviter la prison. Aujourd’hui, les premières révélations entourant une sordide affaire de trafic d’êtres humains pourraient bien changer la donne.

Selon les informations du New York Times, le milliardaire Epstein a été arrêté samedi dernier, le 6 juillet, soupçonné par les autorités d’avoir pris part à un gigantesque trafic d’êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle. Il aurait été interpellé à l’aéroport de New Jersey après que son jet privé se soit posé. Il aurait passé quelques jours à Paris afin de se ressourcer. Placé en détention provisoire, celui-ci devrait passer devant le juge du tribunal de Manhattan en ce 8 juillet.

Des faits qui remontent à 2002

Selon la presse américaine, les soupçons eux, portent sur des faits commis entre 2002 et 2005. À ce titre, la justice estimant avoir assez de preuves, a également décidé de fouiller le domicile du milliardaire. Une nouvelle affaire judiciaire pour ce dernier, qui se retrouve donc à devoir répondre une nouvelle fois pointé du doigt. En 2008, ce dernier a ainsi été condamné pour avoir eu recours aux services de prostituées, mineures au moment des faits.

Une première condamnation, plus que clémente

Mais ce n’est pas tout. En effet, ce dernier est accusé d’avoir payé des adolescentes en échange de multiples services sexuels alors que la justice l’a également accusé d’agressions sexuelles. Lui qui encourait la prison à vie, aura finalement réussi à ne se faire incarcérer que quelques jours, bénéficiant d’un aménagement de peine rendu possible grâce à une incroyable négociation ayant débouché sur un verdict de 13 mois de prison avec sursis.

Une affaire sordide

Cette affaire de trafic d’êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle, pourrait cependant avoir des répercussions absolument gigantesques. Si Epstein est accusé, de grands noms pourraient être cités, de politiques et de patron de grandes entreprises. Selon les autorités, 40 jeunes filles mineures ont ainsi été amenées dans le manoir du milliardaire, à Palm Beach. D’autres auraient ensuite été emmenées chez ce dernier, à New York, mais également au Nouveau-Mexique ou encore sur l’une de ses îles privées des Caraïbes.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom