La chambre administrative de la Cour Suprême a rendu son verdict concernant le recours de Khalifa Sall pour l’annulation du décret présidentiel le révoquant  de ses fonctions de maire de la ville de Dakar. L’ex maire de Dakar a été relevé de sa fonction après sa condamnation en appel à une peine de 5 ans de prison ferme. Les avocats de Khalifa Sall avaient introduit un recours pour l’annulation de sa révocation ainsi qu’un rabat d’arrêt pour casser le verdict d’emprisonnement.

« Toutes les questions soulevées ont été respectées »

Les avocats de Khalifa Sall ont évoqué quatre points pour justifier cette requête d’annulation du décret présidentiel. Ils dénoncent  « un manque de motivation et une absence d’audition préalable de Khalifa Sall avant sa révocation ». Le président de la cour suprême estime que toutes les questions soulevées par les avocats de l’ancien maire ont été respectées. Par conséquent la requête d’annulation de la révocation de Monsieur Khalifa Sall a été rejetée.

Un second verdict attendu le 16 juillet

La cour d’appel a rendu publique sa décision ce jeudi par un communiqué concernant l’annulation du décret présidentiel relevant Khalifa Sall de ses fonctions à la mairie de Dakar. Ses avocats ont également introduit un rabat d’arrêt pour casser la peine d’emprisonnement qui avait été confirmé par la Cour d’appel en août 2018. La date du 16 juillet a été retenue pour le verdict concernant cette requête.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom