Photo d'illustration

La célébration cette année, de la 98ème édition de Nonvitcha a connu le lancement officiel d’un ouvrage mémoire sur l’association et en même temps hommage à Papa Nonvitcha, sous la plume du professeur Guy Ossito Midiohouan. «Si Nonvitcha nous était conté…» sous titré Hommage au doyen Pascal Houéssou Amoussou alias « Papa Nonvitcha »

La mémoire de Nonvitcha est transcrite. C’est dans «Si Nonvitcha nous était conté…». Dans cet ouvrage, le professeur Guy Ossito Midiohouan rapporte sur 124 pages, grand format, l’histoire de l’association Nonvitcha sur 95 ans de vie. Le livre paru en 2018 chez Laha Editions à Cotonou a été officiellement lancé samedi 8 juin 2019 lors du 98ème anniversaire de l’association. L’auteur prend soin de préciser que l’ouvrage a été « conçu pour marquer le 95ème anniversaire de l’association, en mai 2016 » mais sa préparation a pris plus de temps que prévu.

Papa Nonvitcha

Pour concrétiser ce rêve -celui de faire découvrir l’histoire de l’association Nonvitcha- parmi tant d’autres qu’il caressait depuis son élection en tant que secrétaire général du bureau exécutif fédéral en mai 2007, le professeur titulaire de littérature africaine a fait recours surtout au doyen Pascal Houéssou Amoussou Foly alias « Papa Nonvitcha » à qui il rend hommage dans ce livre.

Né le 10 juillet 1924 à Grand-popo, « Papa Nonvitcha » est le membre actif le plus âgé de l’association. Il est en lui, un élément de preuve de Nonvitcha qu’il ne fallait pas laisser brûler. «Les activités de Nonvitcha étaient nombreuses et diverses et je n’en ratais aucune. J’étais toujours resté aux côtés des ainés ; on pouvait m’appeler ‘’Jean-fait-tout ou encore Noubimè’’». P 19. Le lecteur peut s’en convaincre facilement dans la transcription de son entretien avec le professeur Midiohouan publié dans ce livre.

Dans le secret des tissus Nonvitcha

Son entretien avec l’auteur est soutenu par des preuves consignées dans ce livre qui selon l’auteur est un « volet du grand projet de reconstitution des archives » de la plus vieille association communautaire du Bénin. C’est entre autres, les tissus qui ont marqué les fêtes de l’association. Papa Nonvitcha a conservé toute la collection. C’est dans l’intérêt que l’histoire ne s’efface jamais. «Nous avons le devoir de faire connaitre l’histoire de Nonvitcha. Et c’est du reste pour cela que je me sers des tissus Nonvitcha en veillant à ne pas les user» P 27.

Ces tissus, au cœur de cet ouvrage, constituent des repères historiques dans l’évolution de l’association. «Si Nonvitcha nous était conté…» les fixe et les raconte pour faire découvrir le trésor qui y est caché. Chaque motif est décrit par menu. « Si Nonvitcha nous était conté…» s’est aussi intéressé aux tissus d’autres communautés xwla et xwela du Bénin et d’ailleurs qui ont pris une autonomie par rapport à l’association mère.

En plus des tissus, le professeur Midiohouan a abordé dans son livre la description du logo, du drapeau, de la médaille d’honneur et des deux récades de Nonvitcha. On y découvre aussi des timbres poste à l’image du logo, quelques publications de l’association et des images caractéristiques de la Place Nonvitcha. Egalement avec ce livre, on apprend pourquoi Nonvitcha se fête le jour de la pentecôte. La biographie des différents présidents de l’association depuis 1921 y est aussi. «Si Nonvitcha nous était conté…» se révèle une bibliothèque Nonvitcha.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Je salue ici la plume du prof Guy.Je fier d’appartenir à cette communauté du Bénin.Je nous convie à l’amour du prochain, comme le Christ Jésus nous l’a recommandé.Il faut exclure la politique dans ça.En route le Centième anniversaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom