Voilà quelques mois maintenant, que Muhammadu Buhari a été investi pour un nouveau mandat à la tête de la présidence du Nigéria. Après une élection qui s’est déroulée sous haute tension et qui a fait l’objet de nombreuses plaintes de la part de l’opposition politique, Buhari est finalement sorti vainqueur et il va à nouveau diriger le Nigéria pendant 4 ans.

L’élection présidentielle a laissé des séquelles au sein de la société nigériane. Conscient de cela, Muhammadu Buhari avait indiqué qu’il est prêt à travailler avec l’opposition afin de trouver des solutions aux préoccupations de la population nigériane notamment sur le plan sécuritaire et économique. Actuellement, Buhari s’atèle à former son gouvernement et le nom du futur Premier ministre est attendu avec impatience. Ce jeudi, au cours d’un dîner avec les dirigeants de l’Assemblée nationale, le président nigérian a affirmé qu’il subit beaucoup de pression concernant la nomination du prochain Premier ministre.

“J’ai dû accepter les noms et les recommandations du parti et d’autres personnes”

L’ancien général de l’armée dira qu’il veut prendre le temps de bien connaître le profil du prochain chef du gouvernement. Selon Buhari, lors de son premier mandat, il ne connaissait pas très bien les membres de son gouvernement et que pour cette fois, il est décidé à mener personnellement des recherches approfondies pour trouver son Premier ministre. ” J’en suis très conscient, et j’en subis une pression énorme. Mais le dernier cabinet que j’ai dirigé, la plupart d’entre eux, la majorité d’entre eux, je ne les connaissais pas. J’ai dû accepter les noms et les recommandations du parti et d’autres personnes. Mais cette fois, je vais me taire, moi, dans le sens où je vais choisir des gens que je connais personnellement.” dira Muhammadu Buhari

Voir les commentaires
Loading...

1 COMMENTAIRE

  1. Il a raison Buhari.
    On ne travaille pas avec des inconnus.
    C’est principalement la cause du désastre économique de notre pays depuis des décennies
    On travaille avec ses proches pour gouverner un pays.
    Certains me diront que c’est du népotisme ; non.
    C’est ça la bonne gouvernance.
    Je passais
    Le Plombier

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom