Le gouvernement de transition en place actuellement en Algérie, depuis la chute il y a quelques mois de Bouteflika, aurait autorisé récemment une action à grande portée politique. Le ministre algérien de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Tayeb Bouzid, comme l’administration rwandaise en 2008, décidait d’adopter l’anglais comme langue d’enseignement à l’université en lieu et place du Français.

Loading...

L’Algérie décide de franchir le rubicond

Le territoire algérien d’abord fortement influencé par la conquête arabe, et plusieurs siècles plus tard par la colonisation française. Et alors que le concept de protectorat impliquait un certain degré d’autonomie pour d’autres territoires maghrébins comme le Maroc, la Tunisie, l’Algérie elle avait été assimilée à un département français ; et comme les arabes avant eux, les Français auraient eu un grand impact linguistique et culturel en amenant et en imposant des systèmes éducatifs et administratifs avancés.

Seulement, depuis lors pour ses 38 millions d’habitants, L’arabe et le berbère (tamazight) restaient les deux langues les plus parlées reléguant le français à l’administration, aux médias et à l’éducation. Et tout comme le Rwanda, cette autre colonie française, qui en 2008 avait décidé de donner « la priorité à la langue qui rendra nos enfants plus compétents et qui servira notre vision de développement du pays» selon le président Paul Kagame, en instaurant l’anglais comme langue administrative et d’enseignement, l’Algérie est entrain d’aller dans le même sens.

Le ministère algérien  de l’éducation, vu la réduction significative de la portée du français dans l’enseignement à la base et vu le mauvais classement mondial de l’enseignement supérieur algérien, décidait de remplacer, très progressivement encore, le français par l’Anglais. Pour l’instant seules « les en-têtes des documents universitaires officiels devront désormais être écrits en arabe et en anglais » l’essentiel du programme et la langue de l’enseignement demeurant pour l’instant francophones.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom