Dix des onze partis politiques conviés à la rencontre avec le chef de l’Etat Patrice Talon ont répondu au rendez-vous d’hier lundi 15 juillet. Il a été question au cours de cette rencontre d’échanger sur l’attitude à adopter pour que ces partis politiques aient au plutôt un statut juridique. A l’exception du parti Restaurer l’espoir de Candide Azannaï, les 10 autres partis ayant déposé les dossiers pour l’obtention du certificat de conformité ont pris part à la rencontre avec le président de la République Patrice Talon hier.

Loading...

Se réjouissant de la présence des représentants de ces partis politiques, Patrice Talon a indiqué que c’est la «preuve que nous sommes capables de surmonter nos divergences, nos querelles et que nous sommes capables de reconstruire». Le président a précisé que cette rencontre est destinée seulement aux partis en souffrance de statut juridique. Elle vise à voir les moyens pour contourner les éléments de blocage éventuels afin de normaliser leur situation.

Un chronogramme pour recevoir chaque parti

Ainsi, le président Talon a instruit le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique pour échanger avec chaque parti politique les rectifications à apporter aux dossiers afin d’obtenir leur récépissé ou leur certificat de conformité. Selon le chronogramme établi, chaque parti sera reçu par le ministre de l’Intérieur et ses collaborateurs du jeudi 18 au vendredi 19 prochains pour régulariser la situation de chacun.  

Aux dires de Patrice Talon, une fois cette étape franchie, il va faire appeler les partis régulièrement constitués afin d’échanger et de convenir des amendements à apporter à la loi portant charte des partis en République du Bénin et celle portant code électoral en République du Bénin. Mais, ces ajustements ne doivent pas remettre en cause la réforme du système partisan.

Liste des représentants des formations politiques invitées à la réunion de concertation

UDBN

Madame Claudine A. PRUDENCIO

Monsieur Gildas AIZANNON.

GOUVERNER AUTREMENT

Monsieur Marly-Odilon SONON

Monsieur Demagnon Nazis. DOHOU

Force Agissante (FA)

Madame Eric Arnaud BEHA

Monsieur Amédée Eric. DJOSSOU

DUD

Monsieur Léon BIO BIGOU

Madame Hélène LOUIS KEKE.

PER

Monsieur Bruno IAHO

Monsieur Abou SALOMON.

GSR

Monsieur C. Antoine GUEDOU VISSETOGBE

Madame Julie Esther MIGNAWANDE.

Parti la Flamme Renouvelée (PFR)

Monsieur Bernardin NOUMONVI

Monsieur Laurex Ayivi Gabriel AJAVON

USL

Monsieur Semassou AHOUANTCHEME

Monsieur Fidèle SONON

FCBE

Monsieur Nourenou ATCHADE

Monsieur Paul HOUNKPE

Voir les commentaires

4 Commentaires

  1. J’apprécie la présence du représentant ou des représentants des clubs électoraux à cette invitation du chef de l’Etat.
    Je leur demande de se fondre dans un parti unitaire de l’opposition pour redonner vie à notre démocratie
    La période des partis politiques de la bouffe est révolue.
    Reconstituer vous en un bloc pour les prochaines échéances.
    Il y va de votre existence politique
    Ne venez pas me dire encore qu’il y a eu dans les prochaines années des élections exclusives à cause de vos appétits
    Laissez Azannaï et son coursier de Mitokpè.
    On connaît la posture politique de ces gens-là.
    Je passais
    Le Plombier

    • Aucune loi de la République n’oblige des partis politiques qui n’ont rien en commun à se mettre ensemble.
      Qu’il y ait 10 ou 15 partis politiques n’a rien de dramatique au Bénin.
      L’essentiel C’est de respecter le jeu démocratique, ce qui n’est pas le cas de Patrice Talon.
      Si non, comment des formalitées administratives peuvent empêcher de grands partis comme FCBE et USL de prendre part aux élections ???

      Talon croit que permettre à l’opposition d’avoir le certificat de conformité va résoudre la crise. Il faut reprendre les élections avec tout le monde, et là on verra ce que dit le peuple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom