Un proche de l’actuel président Nigérian a répondu aux derniers propos tenus par Olusegun Obasanjo sur ce qu’ils appellent la fulanisation et l’islamisation du Nigéria. Alhaji Hassan Ardo, le Haut-commissaire non résident de la République fédérale du Nigéria auprès de la République coopérative de Guyane basé dans la République de Trinité-et-Tobago estime plutôt que tout le mal dont souffre le pays sur le plan religieux et conflit interne trouve sa source profonde dans la gouvernance de l’ancien président Nigérian. Pour lui, il n’est pas normal que celui-ci accuse Buhari.

Le Nigéria aurait rejoint l’OCI sous Obasanjo

« J’ai lu les déclarations de l’ancien président Olusegun Obasanjo selon lesquelles le président Muhammadu Buhari avait un programme de fulanisation et d’islamisation et j’ai ri » a déclaré le chef de la représentation diplomatique nigériane dans la République de Trinité-et-Tobago. «Avons-nous oublié si tôt que c’est à l’époque où il était président de ce pays que nous avons rejoint l’OCI?» s’interroge-t-il. Ces déclarations interviennent en guise de réponse à la dernière sortie médiatique de l’ancien président sur les problèmes auxquels le Nigéria est confronté.

Olusegun Obasanjo, au mois de mai dernier, lors de la deuxième session du Synode à l’église anglicane Saint-Paul, à Oleh, estimait que ces phénomènes ont connu un bond spectaculaire de nos jours. « C’est aujourd’hui la fulanisation ouest africaine, l’islamisation africaine et les crimes organisés mondiaux de traite des êtres humains, de blanchiment d’argent, de drogue et d’exploitation minière illégale et changement de régime » exprimait-il.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom