Une femme violente qui inflige des blessures à son mari. Les faits se déroulent au Zimbabwe.La mise en cause s’appelle Élisabeth Jasi et elle est accusée par son mari Luke Mareya d’avoir eu un enfant avec son oncle. L’homme a traîné l’affaire devant la justice pour obtenir une ordonnance de protection. « Elle ne veut pas discuter de la question et elle a tendance à me tabasser. J’ai subi des blessures en raison de ses actes violents » a-t-il déclaré, assurant devant le juge qu’il n’aimait plus sa femme.

“Elle m’a menti”

« Elle m’a brisé le cœur : elle était enceinte de son oncle et tout au long de sa vie, elle m’a menti que le fils appartenait à son ex-mari » a-t-il laissé entendre devant la Cour. La mise en cause ne s’est pas inscrite en faux contre les accusations  de son époux. Par contre, certains propos tenus par ce dernier sont faux, fait-elle savoir,  assurant  être toujours amoureuse de lui, même si  ce dernier la harcèle et l’insulte. Tafadzwa Miti, le magistrat président a pris fait et cause pour Mareya.

En froid avec la femme de son oncle

Il a ordonné à Elisabeth Jasi de vivre en paix avec celui-ci. Il faut dire que M Mareya a appris l’histoire de l’enfant illégitime par le biais de l’épouse de l’oncle de sa femme. Quand Jasi a su, elle ne s’est pas empêchée d’ « abuser émotionnellement de la femme de son oncle » selon  Mareya. « Elle ne répondait même pas  à ses salutations, ajoute-t-il. Jasi de son côté accuse la femme de son oncle de commérages. Elle n’aurait pas manqué de la battre, a-t-elle confessé devant la Cour.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom