La question des ressources naturelles est revenue sur la place publique hier avec la conférence de presse du leader du Pastef. Ousmane Sonko a fait des révélations de taille sur les enjeux des minerais de fer de la Falémé. Le leader politique estime que le gouvernement est entrain de procéder à la « dilapidation des ressources naturelles du Sénégal ». La volonté des membres de l’opposition est d’alerter l’opinion avant tout engagement signé du gouvernement.

Loading...

Un enjeu à 157 500 milliards FCFA ?

Ousmane Sonko soutient que 750 millions de tonnes de minerais de fer estimés à une valeur de 33 milliards de francs CFA ont été découverts à la Falémé. Il précise que l’estimation de ce fer une fois transformé pour la fabrication de l’acier ou de l’oxyde est de 157 500 milliards FCFA. L’opposant et leader politique affirme que l’exploitation de cette ressource a été confiée à TOSYALI HOLDING, une entreprise turque « dans des conditions nébuleuses au détriment du peuple sénégalais ». Il met en avant un protocole d’accord signé et fortement partagé sur les réseaux sociaux entre la société et l’Etat du Sénégal.

Sur le protocole d’accord deux phases sont énoncées. La mise en place d’une usine de production d’une part suivi d’une production “à partir des minerais de fer de la Falémé (ouverture d’une mine)”. Les points principaux dénoncés sont la couverture totale des frais d’investissements de Tosyali par l’Etat au moment où cette même société serait exonérée pendant 10 ans de toute forme de taxe.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom