La désignation, mercredi 14 août dernier, des nouveaux membres du Cos-Lépi au Bénin par une Assemblée nationale composée rien que de députés de la mouvance présidentielle viole la loi relative à l’actualisation du fichier électoral en République du Bénin. C’est ce que dénonce le parti Fcbe. «Impossible de manipuler le fichier électoral avec cette assemblée –l’actuel parlement béninois, ndlr- qui ne saurait composer une opposition et une mouvance», défend le parti Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe). 

Dans une déclaration de presse dans la soirée de ce lundi 19 août 2019 à son siège à Cotonou, le parti s’est prononcé sur la désignation des neufs nouveaux du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi).

Impossible de renouveler le Cos avec ce parlement

Le parti affirme que le choix opéré par l’Assemblée nationale mercredi dernier viole la loi N°2012 – 43 du 05 février 2013 portant apurement, correction, mise à jour et actualisation du fichier électoral national et de la Liste Électorale Permanente Informatisée (LEPI). Il démontre que l’actuel parlement ne remplit par les conditions pour le faire parce qu’issu d’élections législatives pour lesquelles le pouvoir a exclu l’opposition et s’est attribué tous les sièges.

En effet, l’article 6 de ladite loi précise que le Conseil d’orientation et de supervision est composé de « cinq (05) députés par la majorité parlementaire, quatre (04) députés par l’opposition parlementaire, du directeur général de l’Institut National de la Statistique et de l’Analyse Économique et du directeur du service national de L’État Civil ».

Un autre coup de force

Mais il est à observer que les neuf membres désignés sont tous de la mouvance. On ne serait désigner des députés de la mouvance pour représenter l’opposition, refusent les Fcbe. «Le fichier ne sera ni fiable, ni accepté par le peule souverain» affirment-ils. Pour le parti, le pouvoir dit de la rupture compte par là, « maintenir le cap du coup de force, s’accaparer dorénavant du fichier électoral pour de le manipuler à sa guise ».

Les Fcbe déclarent qu’il est temps que le régime Talon arrête la forfaiture et, face à cette insuffisance institutionnelle –l’exclusion de l’opposition du parlement, ndlr-, procède à l’organisation des élections législatives inclusives en vue de l’installation d’une 8ème législature représentative de tout le peuple au Bénin.

Voir les commentaires

6 Commentaires

  1. Nous avons une opposition qui a les yeux plus gros que le ventre et qui connait pas son role à part crier fort et faire des conferences et ne fait pas le necessaire pour etre au starting block.
    la politique est faite de coup bas et ca ne sait à rien de se plaindre de ne n’est pas etre representer quand on passe son temps à boycotter au lieu de negocier.

  2. Décidément !
    Le pouvoir que vous avez perdu depuis 2016 vous fait faire et dire n’importe quoi !

    Vous avez dit que RAVIP veut remplacer LEPI
    Le fichier a été actualisé pour les législatives.

    Vous avez dit loi liberticide et scélérate , et boycott des élections avec écourtement mandat Talon.
    Les élections ont eu lieu , l’assemblée nationale installée , Talon toujours dans l’exercice de son mandat et la réalisation de son idéal pour le Bénin.

    Vous avez dit accaparation de la LEPI.
    Pour en faire quoi ?

    Qu’est ce que vous mijottez encore en cuisine ?
    Quel plat va t-on déguster cette fois-ci ??
    Avec vous il faut s’attendre aussi à barbecue.

    Le bureau a été renouvelé conformément à la loi électorale pour commencer la mise à jour et l’actualisation du fichier pour les municipales de 2020.
    Salé ou sucré vous allez ramasser votre merde

    • Qui a boycotté les élections ???
      TALON a exclu l’opposition des élections. Essayez de dire la vérité d’abord avant de pouvoir faire des analyses objectives.
      A moins que votre objectif C’est de passer une communication.

      • tu dis n’importe quoi. lorsque le Pr leur a dit de retourner à l’assemblé pour trouver une solution et ce fut le cas avec la comité paritaire et ils sont retourner voir leur tenors pour retirer leur signature. On est politique et quand on est en minorité il faut negocié et se contenter de ce qu’on obtient ou ferme sa gueule en attendant d’etre au pouvoir, regarder ce qui se passe en france avec les republicains et le ps, maron les a tous vider pour créer la REM, il ya une opposition faible et ils appellent pas à la volence et condamne fermement les actes de degradations des gilet jaunes car ils sont responsable et savent qu’un jour ils retourneront au pouvoir.
        Au benin vous avez un problème avec l’autorité.

    • Hahah. Tu pense que TALON perdra parce que vous ne volez plus..? C’est dommage. Le peuple remettra TALON au pouvoir pour qu’il continu à révéler notre pays..!
      Notre opposition fait honte.

Répondre à sonagnon Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom