Suite à l’arrestation par la justice japonaise de l’ancien patron du constructeur automobile français Renault, Carlos Ghosn, son épouse Carole Ghosn s’en prend à la justice. Cette dernière s’indigne du fait qu’on ne permette pas à la famille de voir son mari ou d’entrer en contact avec lui et cela pour la cinquième fois. Carole Ghosn a exprimé son mécontentement dans un communiqué aujourd’hui mardi.

Loading...

« Nos droits fondamentaux continuent d’être bafoués »

Les actions de l’épouse de Carlos Ghosn, Carole Ghosn tant bien qu’elles pourraient être contre productives accusent la justice japonaise de vouloir détruire son mari. « Nos droits fondamentaux continuent d’être bafoués. Cette interminable et cruelle séparation est une nouvelle démonstration de la persécution dont il [Carlos Ghosn] fait l’objet dans le cadre du système japonais » a déclaré Carole Ghosn. Notons que Carlos Ghosn n’a pas vu sa femme depuis plus de quatre mois. Cependant, Carole Ghosn espère tout de même que son époux sera lavé de tous soupçons.

Rappelons que Carlos Ghosn, est un chef d’entreprise libano-brésilien-français. Il a été président-directeur général de Renault de 2005 à 2019 et président du conseil d’administration du groupe japonais Nissan. Il a également été président du conseil d’administration de Mitsubishi Motors de 2016 à 2018 entre autres. Il a été arrêté en Novembre 2018 par la justice japonaise. Il est soupçonné d’avoir caché des revenus dans les publications à caractère financier de Nissan. Aussi est-il mis en examen pour avoir utilisé les fonds de Nissan à des fins privées.

Voir les commentaires

4 Commentaires

  1. Notre gouvernement est faible, incapable de faire respecter les droits fondamentaux de nos citoyens. C’est vrai qu’au temps de sa gloire Carlos Ghosn était un Franco libanais brésilien et que maintenant il est devenu brésilo libanais et accessoirement français et quand on sait que le fondement du problème vient d’une décision de notre Président MACRON

  2. Un pays aussi riche culturellement
    Comment peut il bafouer les droits de l’homme et être aussi injuste à l’égard d’un homme qui jusqu’à preuve du contraire est présumé innocent.

  3. La Justice japonaise n’a rien de juste. Je ne sais si Ghosn est coupable ou non mais je sais que le comportement de la Justice niponne n’est pas aceptable pour une démocratie

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom