Alors qu’il se trouvait en Pennsylvanie, à l’occasion d’une rencontre organisée avec les employés d’une usine chimique de la société Shell, le président américain Donald Trump a une nouvelle fois fait part de son scepticisme vis-à-vis des hautes instances de ce monde. Dernière visée ? L’Organisation mondiale du commerce.

Loading...

En pleine guerre commerciale avec Pékin, le président Trump a effectivement pointé du doigt l’OMC et sa façon d’agir, qu’il estime être favorable à la Chine. Ainsi, mardi soir, le chef de l’État a été très clair dans ses intentions, affirmant qu’il n’hésiterait pas à claquer la porte de l’Organisation mondiale du commerce, si elle ne cessait d’accorder « un traitement de faveur à la Chine ». « Nous partirons s’il le faut », a-t-il continué face aux employés de Shell, assurant en outre que lui, son cabinet et la plupart des Américains étaient au courant qu’ils se faisaient « entuber ».

Les Etats-Unis pourraient quitter l’OMC

Une sortie qui intervient dans un contexte plutôt tendu. En effet, depuis plusieurs mois, le président Trump souhaite faire en sorte que la Chine modifie la façon d’accéder à son marché et, surtout, réduise son excédent commercial avec les États-Unis. Afin de forcer la main à Pékin, le président Trump n’a pas hésité à annoncer une série de mesures visant à augmenter les taxes douanières. Toutefois, pour le moment, les résultats enregistrés sont loin d’être ceux espérés en premier lieu.

Trump cherche du soutien

Pire encore, la Chine se permet de répondre. En effet, après la chute du Yuan, le gouvernement chinois n’a rien fait pour permettre à sa monnaie de résister. Face à cela, le gouvernement américain a ouvertement accusé Pékin de dévaluer sa monnaie afin de continuer à bénéficier d’un avantage certain au niveau des exportations. En mettant la pression sur l’OMC, Trump souhaite donc faire réagir les acteurs du commerce international afin que ces derniers se « joignent à sa cause » et le soutiennent dans son combat mené contre la Chine.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom