Alors qu’il semblait au départ, très impatient de récupérer ses œuvres d’art pillées par la France pendant la période coloniale, le Bénin a brusquement changé d’avis ces dernières semaines. Il est toujours pour la restitution de ses trésors mais préfère que la France lui donne un peu de temps afin d’offrir à ces œuvres de « bonnes garanties de conservation et de sécurité ».

Loading...

« C’est incompréhensible »

Cela passe par la construction du « nouveau musée des amazones et des rois du Dahomey, en 2021 » a confié à la presse française, le directeur de l’Agence nationale de la promotion des patrimoines et de développement du tourisme du Bénin, José Pliya. Marie-Cécile Zinsou, la directrice de la Fondation Zinsou, une structure dédiée à l’art contemporain, ne comprend pas pourquoi le Bénin a brusquement changé d’avis. Elle se dit déçue. « C’est forcément une très grande déception. Ces objets sont partis en 1892. Et là enfin, on a l’occasion de les récupérer. Et le gouvernement béninois ne peut pas le faire. C’est incompréhensible » se désole-t-elle au micro de France 24, avant d’ajouter : « cela laisse tout le monde un peu sous le choc ».

« Dire qu’on n’est pas prêt, c’est donner raison aux détracteurs »

Quant aux arguments avancés par le gouvernement, Marie-Cécile Zinsou pense qu’ils desservent le Bénin. « Dire qu’on n’est pas prêt, c’est donner raison aux détracteurs » a-t-elle laissé entendre. Dans tous les cas, il faudra attendre l’automne 2021 pour espérer le retour de ces œuvres. C’est ce qu’a déclaré José Pliya à la presse française il y a quelques semaines.

Voir les commentaires

7 Commentaires

  1. “Refus du Bénin de récupérer ses œuvres d’art avant 2021 : Marie-Cécile Zinsou” Bienvenue Madame dans les marécages de l’esprit et de la politique béninoise, où on se paye de mots bilieux et parfois de haine bornée. Quitte à se débander et refuser l’obstacle à la vue de la 1ère difficulté.
    Sans vergogne, sans honte, les mêmes reviendront demain vouer aux gémonies des “responsables” héritiers comme nous tous d’autres temps, en prenant l’Histoire à témoin de l’injustice qui leur est faite.
    Avec le même front que celui qu’ils ont aujourd’hui de se dérober, de se dédire.

    \\\\////
    (@_@)

  2. Non mais, elle a raison. Avec tout le travail de lobbying et de négociation fait par le président Talon et certains organismes qui ont très longtemps pris fait et cause pour le retour de ces oeuvres, on ne peut commprendre ce refus momentané. Il n’y a que ceux qui y ont travaillé ou qui y travaillent pour en répondre. Pourquoi ne pas les récupérer provisoirement avec toutes les garanties de l’état et accélérer les travaux; l’État ayant les prérogatives de ses prérogatives ? Toute chose en bonne intelligence avec les français. Enfin!

    • elle est béninoise comme vous.Pensez d’abord à ce que vous pouvez faire pour le Benin que d’avoir la haine des gens qui se battent pour ce pays.Apres vous vous plaignez des conditions des noirs dans le monde

      • Mon cher yann, le fait que le gouvernement demande au français de garder les œuvres le temps de construire un musée qui rentre dans son action gouvernemental ne doit pas faire l’objet d’un polémique. ça fait + de 200 ans que les français ont volés ces objets, le garder quelques mois en plus ne leur fera pas de mal et il ne faut pas oublier que ces même français nous reprochait de ne pas disposer des structures pour conserver ces objets et ce gouvernement veut leur monter que ce n’est pas une raison pour garder indéfiniment ces oeuvre. construire un musée avec site touristique prend du temps et n’a rien avoir avec une galerie d’art.
        Aujourd’hui toute l’Afrique s’inspire des argument du bénin pour rapatrier ses objets volés
        Si elle n’est pas contente elle peut toujours demander à la France quelques objets pour l’exposer dans sa galerie au lieu de critiquer quand il ne faut pas vu qu’elle est aussi française

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom