L’actrice indienne Priyanka Chopra est dans le collimateur des autorités pakistanaises. Elles ont en effet saisi la Directrice générale de l’Unicef, Henrietta Fore pour que l’ancienne lauréate du concours de beauté soit démise de ses fonctions d’ambassadrice itinérante de l’UNICEF. Il lui est en effet reproché son manque de neutralité dans le conflit qui oppose le Pakistan à l’Inde au sujet du Cachemire. Selon la lettre adressée ce mercredi 21 août 2019 par la ministre pakistanaise des Droits de l’Homme, Shireen Mazari, elle aurait soutenu ouvertement la position du gouvernement indien sur le Cachemire.

Loading...

Elle peut avoir son opinion sur un sujet…

« Son jingoïsme et son soutien aux violations par le gouvernement Modi de conventions internationales (…) minent la crédibilité de la position de l’ONU à laquelle elle a été élevée » a dans un premier temps dénoncé l’officielle pakistanaise avant d’exiger qu’elle soit renvoyée immédiatement. « À moins qu’elle ne soit renvoyée immédiatement, l’idée même d’un ambassadeur de bonne volonté des Nations Unies pour la paix devient une moquerie au niveau mondial. » a-t-elle ajouté. Mais la réaction de l’ONU à ce sujet ne s’est pas fait attendre. Une clarification sur le rôle d’ambassadeur de l’agence a été donnée. Selon les éclairages apportés par le porte-parole du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, les ambassadeurs ont le droit d’avoir leur opinion personnelle quand ceux-ci ne s’expriment pas au nom de l’ONU. L’obligation de neutralité leur est faite dans la seule condition où ils prennent la parole au nom de l’organisation.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom