Ce mercredi, ensemble avec leurs partenaires, l’Angola, la RDC  et la République Centrafricaine, Le président ougandais Yoweri Museveni et son homologue du Rwanda, Paul Kagame, signaient l’accord du Sommet quadripartite de Luanda et s’engageaient à mettre en place un nouvel arrangement de coopération et de sécurité régionale pour pacifier et normaliser les relations entre les deux pays.

Une paix des braves entre deux voisins

Après de longues périodes de tensions et d’accusations réciproques d’espionnage, de sabotage, de velléités et de déstabilisations politiques et économiques provoquées, des tensions qui avaient eu d’importantes répercussions sur la vie de leurs concitoyens , surtout ceux vivants dans les alentours de leurs frontières communes, les deux pays seraient enfin arrivés à enterrer la hache de guerre et à trouver un terrain d’entente.

Le Sommet quadripartite de juillet 2019, qui avait été une offensive  de médiation tant de l’Angola que de la RDC pour permettre à ces frères ennemis de trouver par « des moyens pacifiques, par des moyens conventionnels, dans l’esprit de la fraternité et de la solidarité africaines », une solution à leurs différends avait donc connu ce mercredi son aboutissement. «Nous nous sommes mis d’accord sur une série de questions qui seront mises en œuvre entre nos deux pays, destinée en grande partie à améliorer notre sécurité, nos relations commerciales et nos relations politiques. L’Ouganda est pleinement résolu à appliquer cet accord », déclarait en substance Museveni à la fin du sommet.

Les deux pays se seraient engagés entre autres à :

– s’abstenir de toute action de déstabilisation ou de subversion sur le territoire de l’autre partie et des pays voisins, éliminant ainsi tous les facteurs susceptibles de créer une telle perception, ainsi que celle d’actes tels que le financement, l’entraînement et l’infiltration de forces de déstabilisation

– reprendre dès que possible les activités transfrontalières entre les deux pays, y compris la circulation des personnes et des biens, en vue du développement et de l’amélioration de la vie de leurs populations…

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom