Gadji Céli, on ne le présente plus en Côte d’Ivoire et même en Afrique. Belle carrière de footballeur couronnée par la victoire à la Coupe d’Afrique des Nations en 1992 au Sénégal. Auteur des tubes à succès Allez les Eléphants pour accompagner l’équipe nationale de Côte d’Ivoire dans la quête du Graal africain. Reconversion réussie dans la musique. Le footballeur chanteur a été reçu sur l’émission C’est le moment de la radio BBC.

Loading...

Gadji Céli désapprouve la politique de Ouattara

Gadji Céli a été reçu sur BBC principalement dans le cadre de la promotion du nouveau Clip vidéo de son morceau Ancien Feu. Mais à l’occasion, le chanteur s’est prononcé sur l’actualité de son pays. Au micro de l’animateur Ata Ahli Ahebla, l’ancien capitaine des Eléphants s’est prononcé sur la politique ivoirienne de ces dernières années, et son jugement est sans appel : « La politique qui a été menée n’a pas été bonne », affirme-t-il. Car si la politique de Ouattara avait été bonne, lui, Gadji Céli serait rentré dans son pays qui lui manque tant.

Le conseil de Gadji Céli

Concernant le débat qui a lieu en Côte d’ivoire sur un possible troisième mandat de Ouattara, Gadji Céli conseille à ce dernier « de ne pas le faire ». « Pourquoi un troisième mandat ? », s’interroge-t-il. « Tu as fait tes deux mandats, tu laisses tomber ». Tel est le conseil de Gadji Céli à Ouattara. Gadji Céli est un fervent soutien de l’ancien président Laurent Gbagbo. Il avait quitté la Côte d’Ivoire au lendemain de sa chute en avril 2010 pour exprimer sa désapprobation du nouveau système et appelé à sa libération. Il promet de rentrer « bientôt » en Côte d’Ivoire. Peut-être avec Laurent Gbagbo…

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. c’est waow Gadji, mais tu n’as jamais donné ce judicieux conseil à Gbagbo quand il perdit la tête 2009 au 11 Avril. Comment l’expliques-tu mon frère? tes parents du Bénin te saluent au passage. Il est bon que tu viennes au pays de l’un de tes parents
    On t’attend donc mon petit

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom