Cyril Ramaphosa Photographe: Waldo Swiegers / Bloomberg

Il y a quelques temps des attaques xénophobes ont été perpétré en Afrique du sud. Suite à ces violences, le président de la nation arc-en-ciel Cyril Ramaphosa s’est rendu ce samedi au Zimbabwe pour rendre un dernier hommage à l’enterrement du père de l’indépendance zimbabwéenne Robert Mugabe. A cette occasion, la foule présente aux funérailles a hué le président sud-africain.

Des actes qui sont à l’antipode des combats de Nelson Mandela

Quand Cyril Ramaphosa a pris la parole, il a présenté ses excuses et regrets face aux violences xénophobes qui ont secoué son pays. Soulignant que ces attaques sont à l’antipode des combats menés notamment par Nelson Mandela et Robert Mugabe en faveur de l’unité de l’Afrique, le président sud-africain a fait remarquer que son pays continue de faire beaucoup d’efforts pour recevoir tous les africains.

«Je me tiens ici devant vous (…) pour vous dire que nous travaillons très dur pour encourager notre peuple à accueillir toute la population des pays africains» a ajouté Cyril Ramaphosa avant de déclarer que ses concitoyens ne sont pas xénophobes.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom