Ph: ISSOUF SANOGO / AFP (archives)

La table de jeu pour les prochaines joutes électorales de 2020 en Côte d’Ivoire ressemblerait et de beaucoup à celle de 2010. Cependant si les joueurs à la table sont similaires, le jeu des alliances aidant, la redistribution des cartes aurait changé du tout au tout. Avec pour joueur pivot, Henri Konan Bédié et le PDCI, qui à l’inverse de 2010, préférerait cette fois, pour les échéances de 2020, s’allier au FPI de Laurent Gbagbo.

Un parc des sports plein comme un œuf

Pour marquer, célébrer leur nouvelle alliance et montrer à tous et surtout aux gens ‘’d’en face ‘’ de quoi ils étaient capables. Le PDCI et le FPI ont choisi, samedi dernier, de rassembler leurs militants au Parcs des Sports de Treichville. Un stade omnisports situé en plein cœur de la capitale économique ivoirienne et d’une capacité de 8 000 places assises. Des milliers de militants, tant du PDCI que du FPI, de la section restée fidèle au idéaux du père fondateur Laurent Gbagbo, ont répondu à l’appel de leurs leaders pour selon les organisateurs « montrer leur attachement à la paix et à la réconciliation Nationale ».

Une mobilisation qui selon Kakou Guikahué, Secrétaire exécutif du PDCI-RDA, a été à la hauteur de la portée historique de ce rassemblement.« Le fait que des militants du PDCI et du FPI fassent ensemble un meeting, c’est historique (…) mais à ce CV historique, vous avez ajouté la mobilisation , Félicitations » a t-il déclaré. Les deux leaders longtemps rivaux, amorçaient en juillet dernier un rapprochement historique, alors que le président du PDCI, Henri Konan Bédié faisait un voyage sur Bruxelles afin d’y rencontrer Laurent Gbagbo, encore en libération conditionnelle en Belgique.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom