Maurice Kamto représente aujourd’hui la principale figure de l’opposition politique au Cameroun. Lors de la dernière élection présidentielle, il avait été le principal challenger au président Paul Biya. Il faut dire que le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), parti de Maurice Kamto a fait un travail de fond pour installer de solides bases au Cameroun et concurrencer valablement le parti au pouvoir. Arrivé en seconde position lors du scrutin présidentiel, Maurice Kamto n’a jamais accepté sa défaite et parle d’un véritable hold up électoral

Kamto, 65 ans et ancien ministre délégué de la justice fut arrêté avec plus d’une centaine de ses partisans fin janvier lors d’une marche organisée par le (MRC). Depuis la proclamation des résultats de l’élection présidentielle l’année dernière, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun a organisé de nombreuses manifestations pour contester les résultats.

Lors de la marche de fin janvier, Maurice Kamto fut donc interpellé par les forces de l’ordre. On lui avait notamment reproché de vouloir perturber l’ordre public. Le vendredi prochain, Maurice Kamto sera devant un tribunal militaire où il sera jugé pour insurrection. L’opposant camerounais est également poursuivi pour hostilité contre la patrie et rébellion. Cette procédure judiciaire enclenchée à l’encontre de Maurice Kamto a provoqué une relative indignation. Pour les faits qui lui sont reprochés, Maurice Kamto risque gros. D’après les premiers responsables du MRC Maurice Kamto est prêt à se présenter devant le tribunal militaire sans aucune crainte.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom