La cigarette électronique aromatisée est de plus en plus décriée aux USA. Des cas de décès et de maladies pulmonaires sont reliés au vapotage de cette cigarette électronique qui serait un palliatif du tabac. Les jeunes sont très attirés par ce qui ressemble à une mode et qui est censé les protéger du tabac au point que le président Donald Trump envisage d’interdire la cigarette électronique aromatisée aux USA.

Loading...

Trump pense à prendre une décision ferme

Six personnes sont décédées aux USA des suites de maladies pulmonaires liées au vapotage des cigarettes électroniques aromatisées. Plus de 450 personnes sont actuellement souffrants de maux liés à ce produit nouveau qui « crée plein de problèmes » selon Donald Trump depuis son Bureau ovale à la Maison Blanche. Face au danger de cette pratique de la cigarette le président Trump pense qu’il est temps d’agir. « Nous allons peut-être devoir décider quelque chose de ferme », a déclaré Donald Trump.

La e-cigarette est considérée par beaucoup comme une solution au tabagisme. Ses conséquences sont ignorées de ses consommateurs qui sont majoritairement jeunes et attirés par des publicités très orientées vers la jeunesse. L’Agence Fédérale des médicaments (Food and Drug Administration : FDA) a rangé les cigarettes électroniques dans les produits à tabac et prévoit de publier bientôt un texte pour réguler la production et la distribution de ce produit. En attendant, la FDA a obligé certains fabricants à retirer du marché des dizaines de recharges et liquides aromatisées notamment des arômes tels que la meringue, la mangue, etc. très attirants pour les jeunes, particulièrement les lycéens.  

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. Je dois dire que je ne suis pas contre l’avis de Donald Trump, pour une fois… La cigarette électronique est normalement destiné à arrêter de fumer mais certains, comme les jeunes, plus influençables essayent pour le fun. Ils fument puis se mettent à vapoter et parfois font les deux en même temps.. Ce double usage est très mauvais parait-il *** même les professionnels du secteur sont apparemment contre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom