La situation serait selon des scientifiques américains inquiétantes. Près 450 autres personnes ont été hospitalisées pour des maladies pulmonaires liées au vapotage, beaucoup se plaignant d’essoufflement, de toux, de douleurs thoraciques, de fatigue, de vomissements et de fièvre. Un état de chose qui aurait amené l’administration Trump à envisager d’interdire les cigarettes électroniques aromatisées afin de protéger les “enfants innocents”.

Une solution plutôt nuisible

La cigarette électronique avait été vu à son avènement comme une solution à l’addiction à la nicotine causée par les cigarettes au tabac ordinaire et donc comme appui au sevrage tabagique. Des responsables de la santé, des législateurs et des parents auraient depuis quelques années, tiré la sonnette d’alarme quant à la nocivité des produits et autres arômes exotiques utilisés dans les ‘’vaporettes’’.

Mais ce serait surtout, le 16 septembre dernier un nouveau décès aux USA (le septième lié aux cigarettes électroniques) ajouté à une éruption de mystérieuses maladies liées au vapotage qui avaient brusquement envoyé en hospitalisation (450 cas déclarés) des personnes saines avec de graves maladies pulmonaires ; qui avait inquiété les autorités.

Selon les centres de contrôle et de prévention des maladies, les patients présenteraient généralement des toux, des douleurs à la cage thoracique, des essoufflements, accompagnés souvent de nausées, vomissements, diarrhées, fatigues, fièvres et perte de poids ; avant que leur santé ne se détériore au point de nécessiter une hospitalisation. Le premier décès lié au vapotage ayant été signalé le 23 août dans l’Illinois.

Et Aujourd’hui, ce serait quelques 1,5 million d’adolescents utiliseraient des cigarettes électroniques aux États-Unis, au point pour Scott Gottlieb, l’ancien chef de la Food and Drug Administration, de qualifier ce phénomène d’épidémie et pour Michael Bloomberg, homme d’affaire milliardaire et ancien maire de New York, de promettre que sa fondation dépenserait 160 millions de dollars pour lutter contre le vapotage des jeunes.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom