Le Kenya va-t-il siégé à un poste au conseil de sécurité non permanent de l’ONU? En tout cas, le pays d’Afrique de l’Est veut s’en donner les moyens. A l’ONU, les pays africains ont droit à trois sièges sur le nombre total de fauteuils réservés aux membres non permanent du conseil de sécurité. Actuellement, ce sont la Guinée Équatoriale, la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud qui représentent l’Afrique au conseil de sécurité de l’ONU.

Le mandat des trois pays cités arrive à expiration en 2020 et deux nouveaux pays africains sont d’ores et déjà connus pour remplacer la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud. Il s’agit du Niger et de la Tunisie qui vont accéder dès 2020 à leur siège de membres non permanents du conseil de sécurité.

“Soutenez l’Afrique”

Le mandat de l’Afrique du Sud arrive à terme en 2020 et c’est le Kenya qui convoite le dernier fauteuil. Pour mettre toutes les chances de leur côté, les dirigeants kényans mènent une campagne spectaculaire. Tout récemment, à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, des membres de la délégation kényanne ont donné une réception dans un hôtel de luxe de la ville pour mettre en avant la candidature du Kenya pour le siège de membres non permanents du conseil de sécurité de l’ONU. La ministre des affaires étrangères était présente et elle a indiqué que la candidature kényane est une candidature panafricaine. “Soutenez l’Afrique, votez pour le Kenya” dira en substance Monica Juma. Pour rappel, Il y a un mois, la candidature du Kenya avait été choisie au détriment de celle de Djibouti par les membres de l’Union africaine.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom