Le président Sarkozy était invité d’honneur de la cérémonie d’ouverture de l’Université d’Été de la Confédération Générale des Entreprises marocaines ce vendredi passé. L’ancien président français est revenu sur la question du niveau de fécondité des femmes africaines qu’il juge élevé. Cette intervention n’a pas été appréciée par la présidente du Conseil Economique Social et Environnemental sénégalais, Aminata Touré qui a tenu à apporter des éléments de réponse à Sarkozy.

Aminata Toure n’a pas tardé à réagir aux déclarations de Nicolas Sarkozy selon lesquelles la croissance démographique en Afrique constituait un problème car impactant de façon négative sur l’environnement de la planète. Pour la Présidente du Conseil Économique, Social et Environnemental la relation entre la fertilité des femmes africaines et le réchauffement planétaire n’a été démontrée par aucune preuve scientifique. Elle a tenu à souligner le manque de “renouvellement de l’œil porté sur l’Afrique” par le Nord.

Transition démographique pour l’Afrique

Aminata Touré soutient que contrairement à l’Europe qui peine à atteindre son taux de reproduction, l’Afrique est en pleine transition démographique. Elle poursuit : « ma mère a eu huit enfants. J’en ai trois et ma fille n’en veut que deux. C’est ainsi que ça va se stabiliser ». Visiblement contrarié par l’intervention de Mimi Touré, le président Nicolas Sarkozy a répliqué à son tour en ces termes : « Quand on s’occupe de l’Afrique, on se fait engueuler. On s’en occupe, on se fait engueuler aussi ».

Voir les commentaires

4 Commentaires

  1. Ce débat sur la démographie en Afrique est un faux débat qui cache d’autres plans machiavéliques, d’autres inquiétudes.
    Je me rappelle dans les années 80, les femmes Africaines notamment les Maliennes(dont la majorité ne savait ni lire ni écrire) déjà mère de deux ou trois enfants se faisaient systématiquement ligaturer les trompes(sans leur avis) par le médecin obstétricien lors d’un nouvel accouchement. Les médecins accoucheurs imposaient systématiquement la pratique de la césarienne pour passer à l’action. C’est le journal “le canard enchaîné” qui révélé ce scandale pour qu’enfin les autorités de l’époque réagissent.
    Le discours de Sarko contre la race noire n’est pas un fait nouveau. Il ne faut pas s’en étonner car nous sommes dans une guerre pour la survie de la race noire, n’en déplaise à certains, suivez mon regard.
    Ceci dit avec le coût de la vie, les problèmes liés à la scolarisation, il devient difficile pour une femme et son mari travaillant tous les deux d’avoir aujourd’hui cinq ou six enfants. Personne n’a attendu Sarko pour se rendre à l’évidence alors monsieur Sarko arrêter de niaiser et trêve de plaisanteries.

    Bonsoir

  2. Je ne suis pas sur que la densité de la population africaine est plus élevée que celle de l’Europe. Vous avez peuplé vos terres et vous êtes venu encore prendre les nègres pour vous renforcer. Il faudra bien que vous nous laissiez peupler l’Afrique.
    M SARKOZY, l’Afrique ne vous demande pas de s’occuper d’elle. Laissez nous en paix s’il vous plait!!

  3. Nicolas Sarkozy a évidemment raison de se préoccuper du problème.
    Selon les projections de ‘l’ONU l’Afrique sera passée de 200 millions d’habitants en 1950 à 4,3 milliards en 2100 soit une multiplication par 20 en 150 ans ! C’est une folie. La baisse de la fécondité qu’on y constate est bien insuffisante.
    Beaucoup d’écologistes devraient avoir le courage d’évoquer la question de nos effectifs. Quoi que l’on fasse en matière d’écologie nous irons à l’échec dans un monde surpeuplé qui ne laisse aucune place au monde sauvage !

  4. Si, si, madame, on démontre assez facilement que malgré des émissions faibles ou moyennes, la fécondité excessive de l’Afrique aura un impact significatif sur les émissions de CO2. Voir ce qu’en dit l’association Démographie Responsable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom